Portrait Valérie Capelle   Couv Sept jours pour vivre - éditions Jouvence

 

Valérie Capelle vient de sortir son premier roman « Sept jours pour vivre » aux éditions Jouvence. Riche de son expérience en soins palliatifs, elle a appris à revenir à l’essentiel et à se poser dans l’instant présent. Son âme d’enfant lui permet de s’émerveiller de tout ce qui l’entoure. C’est l’un des messages qu’elle a voulu faire passer à travers ce livre empreint de tendresse et d’émotion.

 

Visitez sa page facebook :

https://www.facebook.com/Capelle.Valerie/

 

Elle est mon invitée des « Rencontres féeriques ». Chaque jour de la semaine, vous découvrirez une partie de son entretien. Je la remercie de sa simplicité et de sa disponibilité. Au téléphone, nous parlions le même langage et c’était fort agréable.

 

Dans ces moments magiques que vous racontez dans votre livre, il y a beaucoup de tendresse et d’amour entre tous les personnages à des degrés différents. Pourriez-vous me définir l’amour avec vos mots à vous ?

L’amour c’est ouvrir son cœur à soi, c’est déjà se donner de l’amour à soi et avec cet amour de soi, c’est ouvrir son cœur pour accueillir l’autre quel qu’il soit.

 

Accueillir l’autre avec ses bagages, ses failles, sans jugements ?

C’est l’accueil sans jugements et c’est de la bienveillance.

 

Et le bonheur ?

La joie d’être sans raison procure du bonheur. Il réside dans toutes les petites choses du quotidien. Pour moi, ce n’est pas des grands trucs, ce n’est pas forcément de l’adrénaline poussée à l’extrême. Il est là à l’intérieur de moi, il est là dans le quotidien. Finalement le bonheur c’est tout ce qu’on peut s’offrir et tout ce qu’on peut offrir à la vie.

 

Si vous aviez une recette du bonheur à partager ?

Se faire du bien en étant dans la spontanéité. C’est oser être soi-même, sortir du regard de l’autre, sortir du jugement. Arrêter de se juger et arrêter de juger l’autre.

 

On arrive à la partie féerique, les petites fées ont un message à vous délivrer. Est-ce que vous acceptez ?

Évidemment.

 

Je vous laisse choisir la carte en me donnant un chiffre entre 1 et 12.

7 pour « Sept jours pour vivre » (sourires).

 

                  .

Copyright : Illustrations Laure Phelipon/éditions Jouvence – Coffret Conseils de fées et potions magiques de Valérie Motté

 

 

Elles étaient une fois de plus avec nous. J’adore.

Voici un autre exemple de synchronicité (rires).

 

Et si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?

Que l’abondance soit distribuée de manière équitable pour tout un chacun !

 

Pour finir, je vous remercie chaleureusement de votre confiance et de ce moment de partage. La gratitude est essentielle à ma vie. J’ai été touchée car dans votre livre il y a beaucoup de remerciements très personnels.

C’était important pour vous ? La gratitude est une chose qui vous anime ?

Oui c’était important. La gratitude au quotidien est une nourriture essentielle pour moi. Être consciente de tout ce que la vie me donne et du coup de ce que je peux aussi donner à la vie parce que ça va dans les deux sens. C’est savoir remercier pour tous les petits instants du quotidien, c’est une attitude intérieure et un état d’esprit.
Remercier chaque personne dans le livre était important car j’ai la chance d’être entourée sur le plan amical, sur le plan familial aussi. Il y a eu de très belles rencontres dans mon parcours de vie et j’ai beaucoup de gratitude pour ça aussi. Le livre a été pour moi une œuvre collégiale. Si je n’avais pas eu ces amis qui m’ont ouvert leurs portes pour écrire, je n’aurais pas pu écrire de manière aussi fluide.

 

 

 

 

 

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA