Yannick Lengrand est auteur et conférencier, certifié en sophrologie, auto-hypnose et reiki. Il consacre son temps à transmettre ses connaissances de la perception des mondes subtils et du magnétisme angélique. Son dernier livre « Comment pratiquer le magnétisme angélique » est paru aux éditions Exergue.

http://www.editions-tredaniel.com/comment-pratiquer-le-magnetisme-angelique-p-8062.html

 

Découvrez son univers :

https://www.facebook.com/langedechoeurs/

https://langedechoeurs.blogspot.com/?m=1

https://www.youtube.com/channel/UCYveQh3NqPeUj6iv-wPwbUQ

 

 

 

 

Les « Rencontres lumineuses » de décembre sont consacrées aux anges. Yannick Lengrand est mon invité du mois. Chaque lundi, retrouvez une partie de son interview. Je le remercie de ce moment de partage ainsi que les énergies célestes bien présentes pendant tout l’entretien.

 

 

 

Vous êtes auteur, certifié en sophrologie, auto-hypnose. Vous donnez des conférences et vous transmettez les messages du monde subtil. Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Depuis petit je percevais ce monde sans savoir ce que c’était. Je ressentais des choses, je voyais, j’avais comme des messages mais pour moi c’était dans ma tête que ça se passait même si ça s’avérait après. J’ai grandi tranquillement comme ça. De mon adolescence jusqu’à une vingtaine d’années environ, j’ai vécu différemment en passant à autre chose. À l’âge de 27, 28 ans, ça a commencé à se développer avec une perception médiumnique plus forte. J’ai rencontré un Maître Reiki en 1991, qui m’a initié et m’a apporté des connaissances assez particulières. J’ai reçu de plus en plus de messages mais comme à cette période-là il était plus difficile de se faire connaître car on n’avait pas les mêmes outils de communication qu’aujourd’hui, j’avais donc un métier alimentaire. J’ai commencé à recevoir de plus en plus d’informations du monde invisible, j’ai travaillé différemment notamment avec des bouddhistes, avec les yogis… et puis j’ai pris un petit peu de chaque méthode pour me faire ma propre base. J’ai travaillé en thérapie, en soins et j’ai même commencé à enseigner et puis ça s’est développé. Il y a 6 ans j’ai reçu les messages des anges du plan secondaire, ceux qui sont les plus proches de nous.

 

 

Quel a été votre premier contact avec les anges ? Vous les voyez, les entendez, les ressentez ?

Je les ressentais et j’entendais des messages. Le ressenti permet lors des ateliers, des séminaires de sentir la présence de l’ange. C’est comme un enveloppement, il y a un changement de densité qui se fait autour de vous. Le contact se fait par votre aura. C’est électromagnétique. Vous sentez qu’il se passe quelque chose dans votre espace. Il y a un changement de fréquence et il y a une énergie qui passe. Elle peut être apaisante, vous redonner confiance, tout dépend de l’ange et de ses fonctions. Au début, je ressentais cet enveloppement puis j’avais des mots, des explications de ce que je pouvais faire avec mes mains. Ça a commencé beaucoup pour moi-même avant que je reçoive des informations pour les autres. Maintenant c’est beaucoup pour les autres mais j’ai aussi évolué dans ce sens-là. Et puis la vision est apparue. Pour moi, c’était de la médiumnité et c’est plus tard que j’ai compris que ça n’en était pas. En fait je pratiquais de la guidance sans le savoir. Je me suis découvert ça après. J’ai compris la différence quand je recevais des messages que je transmettais de façon directe aux personnes. Quand ces personnes suivaient les conseils et les appliquaient, les choses arrivaient et quand elles ne les mettaient pas en place, il y avait un ralentissement.

 

 

Qui sont ces anges et quelle est leur mission ?

Les anges ont toujours eu comme mission de faire un lien avec les plans parallèles aux nôtres. On rentre dans la physique quantique avec les anges et les élémentaux. Ce sont des mondes entrelacés, nous nous trouvons au milieu. Leur but est d’aider chaque être humain dans son incarnation à évoluer sur un plan personnel et spirituel à travers l’humanité. Aujourd’hui, il y a le taux vibratoire de la Terre qui a changé – tout le monde en parle même au niveau scientifique ils commencent à le certifier – et le nôtre change également. L’humanité est en train de changer dans les consciences. La mission des anges est d’aider l’humanité à aller vers un côté spirituel. C’est comme si chaque humain était un maillon d’une chaine et que les anges ont pour mission d’aller faire reluire ce maillon pour que toute la chaine soit solide et commence à briller. Il y a un changement qui est en train de se faire d’où toutes les formations qui arrivent et d’où cet enseignement sur un développement personnel – je dirais – plus accéléré. Aujourd’hui on a une notion de temps qui a disparu, ça va beaucoup plus vite même au niveau des consciences. Les maîtres du temps ont raccourci le temps et les journées sont à 16h au lieu de 24h d’où cette impression que l’on a de se dire que le temps passe vite. À ce niveau-là on rentre dans la notion du quantique, en fait le temps n’existant pas réellement. C’est une notion de l’homme par rapport à des fréquences. On ressent bien cette accélération car la fréquence du temps s’est raccourcie. Dans cette notion du temps, tout le processus de communication angélique s’accélère. Je parle de toutes les personnes qui travaillent dans le domaine spirituel qu’elles en fassent leur métier, qu’elles enseignent ou que ce soit à titre personnel, les choses évoluent beaucoup plus vite.

 

 

Cette évolution est magnifique !

C’est super ! On commence à sentir d’ailleurs cette séparation entre les deux types d’humanité, c’est-à-dire tous ceux qui vont vers la matière, qui restent dans la matière, dans le chiffre d’affaires, qui augmentent toujours cette tension vers les autres parce qu’ils veulent plus de pouvoir. Ils sentent inconsciemment que ça leur échappe parce que l’autre côté est en train de changer vers d’autres valeurs. Beaucoup de personnes commencent à dire le côté « avoir » n’existe plus, ça m’intéresse moins, je vais plus vers le côté « être ». Ils se rapprochent de la nature, c’est pour ça que les élémentaux sont très importants. Après on avance vers autre chose. Soit le chamanisme, soit la connexion angélique. Peu importe le chemin, les gens ouvrent leur conscience vers la spiritualité universelle. On ne parle d’aucune religion mais bien de spiritualité.

 

 

 

Découvrez la suite lundi prochain…

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram