Jade Devaux est médium et exerce un peu partout à travers le monde depuis une trentaine d’années. Conférencière et enseignante en science ésotérique depuis plus de quinze ans, elle a créé le centre de formation et pôle thérapeutique « l’oeil de jade ». Son livre « Ce que les guides me murmurent » est paru aux éditions Exergue.

 

http://www.editions-tredaniel.com/ce-que-les-guides-me-murmurent-p-8060.html

 

 

Les « Rencontres féeriques » de cette semaine sont consacrées au dialogue avec le monde invisible. Chaque jour de la semaine, vous découvrirez une personnalité qui vous présentera son ouvrage. Je n’ai rencontré aucune de ces femmes mais nous avons échangé par mail.

 

 

 

 

Jade, pouvez-vous nous présenter votre livre?

Depuis de nombreuses années les personnes pensaient que le fait d’être MEDIUM me rapprochait tellement du ciel que j’étais protégée contre toute forme de souffrances. Le départ de ma fille MARION en 2013 m’a poussé à partager son histoire qui pour moi est la plus difficile à expérimenter ici bas . Une façon de montrer aux gens que peu importe la souffrance, avec foi et amour il est possible de surmonter la douleur et continuer à avancer. Je suis pendant 25 ans restée très discrète sur ma vie personnelle et je voulais partager mon parcours à travers ma différence, le regard de la société face à la médiumnité… Chacun peut se retrouver dans celui-ci. J’y partage de nombreux enseignements qui assistera chacun dans les épreuves de cette existence.

 

 

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je suis une femme simple et pleine d’amour pour ce métier que j’exerce depuis bientôt 30 ans. J’ai accepté ma médiumnité comme un cadeau extraordinaire, me donnant accès à de nombreux enseignements. Guidée depuis l’âge de 5 ans, j’ai travaillé longtemps pour enrichir mes connaissances sur l’au-delà et accompagné beaucoup de personnes ici et ailleurs pour les aider à transformer leur vie en les laissant libres de leurs choix et de leurs croyances. Mon chemin a démarré à 15 ans et j’ai appris à développer mes aptitudes à travers l’écriture automatique, que je travaille près de 7h par jour depuis 25 ans et dont j’ai fait ma marque de fabrique si je puis dire. Après les consultations et le soin , je suis venue à l’enseignement il y a 18 ans bientôt sur demande de mes guides  pour partager ces connaissances et montrer à chacun que nous sommes différents et pourtant tous égaux à travers ces aptitudes extra sensorielles. Transmettre avec ces ouvrages était pour moi une évidence.

 

 

Que représente pour vous la mort ? La vie après la vie ?

La mort représente juste une séparation physique entre l’ici et l’ailleurs. J’ai tellement appris à vivre avec ces deux mondes, que pour moi il n’en existe qu’un !  La mort n’est qu’un changement d’état qui nous donne l’impression de ne plus exister et de n’être plus rien ! Pourtant nous sommes préparés dès notre plus jeune âge à perdre tout ce que nous avons, la santé, l’amitié, l’amour, l’argent… Rien ne reste dans nos vies indéfiniment malgré cela la mort reste l’étape la plus terrifiante pour l’homme. Celui-ci vit pourtant chaque jour dans le stress et la peur et passe plus de temps à focaliser sur ses échecs et sur son chagrin. Il ne regarde pas tout ce qu’il vit de merveilleux ou qu’il a à construire ! La mort nous libère de tout cela, elle nous permet la possibilité de toute chose, le temps, la patience et la réalisation de tout ce que nous n’avons eu le temps de finir…

 

 

À quel moment avez-vous commencé à communiquer avec les défunts ? Comment les percevez-vous ? Vous les voyez ? Les entendez ? Les ressentez ?

Mes premiers contacts ont eu lieu à l’âge de 5 ans. Je les sentais la nuit marcher sur le vieux plancher de la chambre puis tirer mes draps pour attirer mon attention ou me terrifier. J’ai appris à les connaitre et à les écouter. Leurs voix étaient claires puis j’avais le soutien de mes guides qui me conseillaient, me protégeaient. Je me suis petit à petit éloignée de cette peur avec le désir de les accompagner de l’autre coté. J’ai eu la chance de connaitre cette hiérarchie céleste qui m’amenait à une communication simple et efficace. J’ai réalisé très vite que toutes ces âmes en partance ou en rébellion ne réagissaient qu’à une souffrance qui finalement était la même que la nôtre. Je ne les différenciais pas de ma famille, mes amis et moi-même.  Elles méritaient d’être aidées, c’était devenu une nécessité pour moi ! Je les entendais dans mes oreilles comme une onde radio éloignée ou parfois si proche, je les distinguais clairement tout près ou loin de moi, apaisantes ou angoissantes. Un apprentissage difficile mais émouvant et tellement riche !

 

 

Quel message souhaiteriez-vous transmettre à vos lecteurs ?

Je pense que ce serait de se reconnaitre comme personne exceptionnelle. De ne pas se laisser formater par une société qui n’évolue pas toujours dans le respect de chacun. Restez libre d’être ce que vous êtes ! Assumez-vous et faites-vous confiance. Vous n’êtes pas seul et chacun de vous reste accompagné. Que vous soyez pauvre, riche, croyant ou athée, noir ou blanc vous êtes identiques dans vos douleurs. Respectez-vous et allez de l’avant. La foi se trouve en vous et non à l’extérieur, elle est votre force ! Votre détermination vous aidera à aller au-delà de vos espérances. Comme disent mes guides, la vie est faite de surprises et de rebondissements, le chagrin ne dure pas ! Vous êtes maitre de vos choix et de vos décisions, maitre de vos expériences. Faites preuve de discernement et ouvrez vos cœurs à toutes les opportunités de réussite !

 

Et pour conclure, si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle?

Si j’avais une baguette, je ne changerais rien ! Le monde et les gens avancent à leur rythme. La terre se modifie chaque jour un peu plus et se transforme en fonction de nos prises de conscience ! Chaque expérience aussi douloureuse soit elle nous amène à être meilleur et plus riche de sagesse et de connaissance de nous-même et de ce qui nous entoure. Tout est à sa place. Nous apprenons dans les larmes et dans la joie. Notre évolution spirituelle passe par cela.  La spiritualité c’est de ne croire en rien pour se donner l’opportunité de croire en tout !!!!

 

 

Découvrez un autre ouvrage demain…

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/rencontre-monde-invisible-floriane-arzouni-1-5/

http://valeriemotte.com/rencontre-avec-le-monde-invisible-monique-jorland-2-5/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram