MENU

   

 

Géraldine Garance est médium karmique depuis son enfance. Sa médiumnité se traduit par des échanges avec des Êtres de Lumière situés sur des hauts plans de conscience, par des contacts avec des personnes décédées, et par la lecture des vies antérieures et des âmes, entre autres choses. Son ouvrage «  Vivre (enfin) sereinement votre relation de Flammes Jumelles » paraîtra le 4 mars aux éditions Exergue.

 

https://www.editions-tredaniel.com/vivre-enfin-sereinement-votre-relation-flammes-jumelles

 

https://www.medium-geraldinegarance.fr/sommaire-du-livre-vivre-enfin-sereinement-votre-relation-de-flammes-jumelles/

 

Pour découvrir l’univers de Géraldine :

https://www.medium-geraldinegarance.fr

 

 

Géraldine Garance est mon invitée des « Rencontres féeriques » de cette semaine. Chaque jour, découvrez une partie de son interview. Je la remercie de son éclairage sur ce parcours Flammes Jumelles si beau mais si complexe.

 

 

Tu es médium, tes guides de lumière te parlent. Parviens-tu toujours à être à l’écoute de ton intuition ? 

En général, oui. Je suis médium depuis petite, j’ai donc l’habitude de communiquer avec les autres plans de conscience, c’est assez naturel pour moi. Les intuitions médiumniques peuvent être cependant fluctuantes en fonction de nos émotions (contrariétés, doutes, joie, etc …). D’une façon générale, c’est toujours plus simple d’avoir des intuitions pour les autres que pour soi-même, car nous ne sommes pas impliqués de la même façon. 

 

Comment laisser l’ego à sa place pour que l’âme guide nos pas ?

Ça, c’est un travail de toute une vie (lol !). Il ne s’agit pas d’éliminer l’ego (on ne pourrait pas d’ailleurs), car il faut un juste ego. Il s’agit plutôt de le gérer le mieux possible afin qu’il n’entrave pas notre âme. Je donne d’ailleurs des conseils pratiques à ce sujet dans mon livre. Derrière l’ego, il y a toutes les blessures, les peurs, les souffrances, les doutes. Laisser plus de place à notre âme revient à travailler sur nos blessures, afin d’apaiser notre ego et notre personnalité terrestre. Le parcours flammes jumelles offre vraiment cette possibilité, même si d’apparence, cela nous engage dans quelque chose de très souffrant et complexe à vivre. La relation flammes jumelles est la relation karmique qui permet le plus de dépasser notre ego et d’aller vers notre âme. 

 

Les signes et la synchronicité sont-ils fréquents chez les flammes jumelles ? À quel moment du parcours ?

Oui, les signes et les synchronicités font parties intégrantes du processus flammes jumelles. Les synchronicités sont bien présentes dès le début du parcours, et cela se poursuivra jusqu’à la fin. C’est une sorte de garde-fou, de balise, pour connecter sans cesse les jumeaux l’un à l’autre, les pousser l’un vers l’autre, et leur rappeler la relation. 

 

Que représente la mort pour toi ? 

La mort n’existe pas, c’est simplement un passage d’un état d’être à un autre état d’être. Lorsqu’on a fini notre incarnation, l’âme laisse la personnalité terrestre, et repart sur son plan de conscience. La vraie vie n’est pas ici-bas sur Terre. Cela ne représente qu’une petite expérience pour l’âme, une étape. La vraie vie est la vie de l’âme. 

 

Si tu devais choisir une chanson qui définisse la perte d’un être cher, la mort… Pourquoi ? 

Mon amie la rose de Françoise Hardy, qui de façon imagée, montre bien le côté éphémère de notre existence. Tout passe.
Et puis la chanson Sois tranquille d’Emmanuel Moire, en hommage à son frère décédé. Le lien persiste, même après la mort … L’amour est toujours là, bien présent. La mort n’est qu’une illusion, et n’empêche pas l’énergie de circuler entre les êtres. 

 

 

Découvrez la suite demain…

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/geraldine-garance-fj-1-5/

http://valeriemotte.com/geraldine-garance-fj-2-5/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram