Portrait Jean Graciet

 

Jean Graciet est thérapeute (EFT, PNL et hypnose Eryksonienne), formateur, auteur et conférencier. Ses ouvrages connaissent un véritable succès.

 

Découvrez son univers :

http://www.eveiletsante.fr

 

 

Ce mois-ci, les « Rencontres lumineuses » sont consacrées à la programmation neuro-linguistique appelée PNL. Jean Graciet, que je connais depuis quelques années, est mon invité. Je le remercie de sa disponibilité et de cet échange bienveillant. Chaque lundi, vous découvrirez une partie de son interview.

 

 

Tu es Maître Praticien en PNL. Peux-tu nous présenter cet outil ?

La PNL ou programmation neuro linguistique est une école de pensée étudiant les comportements, le fonctionnement de l’être humain en vue d’un changement, dans le but d’améliorer ses compétences, d’atteindre ses objectifs et cela grâce à tout un panel de techniques. La PNL est aussi une merveilleuse approche en terme de développement personnel.

La PNL ne peut pas se définir en un mot. Il faut comprendre comment elle a été créée, par qui et pourquoi.

Elle est née de l’idée de deux hommes, Richard Bandler, un génie des mathématiques. Je crois qu’il était à 20 ans, agrégé en mathématiques. C’était quelqu’un de très doué et de très curieux. Il prenait des cours de linguistique auprès de John Grinder. Ensemble, ils ont créé la PNL. Ils se sont demandés comment pourraient-ils reproduire l’enseignement de gens de talent comme par exemple Milton Erickson, Virginia Satir, Fritz Perls le créateur de la Gestald. Milton Erikson était un thérapeute de génie et c’est lui qui a lancé l’hypnose qui porte son nom, mais il ne savait pas trop enseigner ce qu’il faisait. Il disait : « faites comme je fais ». Mais ceci n’est pas un enseignement. Pour modéliser Milton Erikson, ils se sont appliqués d’abord à observer et à étudier son comportement, ses gestes, ses croyances, ses valeurs, les mots qu’il employait. A partir de ces observations, ils ont pu créer des techniques  afin de reproduire, de modéliser les comportements efficaces des individus. Grâce à ses techniques, la PNL peut aider un enfant à gommer ses difficultés scolaires dans une matière par exemple.

La PNL est partie de la modélisation puis elle a étudié la puissance des mots puis elle a mis en place toute une série de techniques de changement de croyances. Elle a aussi étudié les valeurs. Quelles valeurs avons-nous ? Quelles sont les valeurs qui nous guident, nous font avancer, nous font voir les choses ? Comment peut-on changer nos valeurs pour avoir une autre perception et pour améliorer notre vie ?

La PNL est devenue pour moi, un véritable outil de référence en terme de développement personnel.

 

On parle de présupposés en PNL. Peux-tu développer ?

L’ensemble de la PNL repose sur un ensemble de postulats fondamentaux ou de principes de vie dont le premier et le plus connu est :

« La carte n’est pas le territoire » Chaque personne a sa propre carte (ou son propre modèle du monde), sa propre vérité et il n’y a une carte meilleure que l’autre.

« Il n’existe pas d’échec, il n’y a que du feedback » Ce qui veut dire que, ce nous appelons échec, n’est qu’une expérience à vivre de façon à nous améliorer.

« Tout comportement a une intention positive »

« Il est impossible de ne pas communiquer »

« Plus on a de choix mieux c’est »

« Chaque personne a en elle toute les ressources d’obtenir ce qu’elle veut »

« Le sens de ce que nous communiquons est dans la réponse que nous obtenons »

Voilà quelques présuppoés de la PNL,  il en existe une vingtaine.

 

Combien dure la formation en PNL ?

Les études doivent s’échelonner généralement sur trois ans de facçon à laisser la place pour la pratique.

 

À qui s’adresse-t-elle ?

Elle s’adresse à tout un chacun. N’importe qui peut faire une formation de PNL. Lors de ma formation j’ai rencontré beaucoup de thérapeutes, des psychologues, des médecins, des gens dans l’aide aux autres. Il me semble que la PNL devrait s’enseigner à l’école et devrait en priorité être enseignée aux enseignants eux-mêmes. Je pense que cela leur serait d’une grande aide. Les thérapeutes, les médecins devraient aussi s’y intéresser parce que la PNL – je propose d’ailleurs des formations courtes – enseigne la communication et comment établir un rapport de confiance avec une autre personne et notamment avec son patient.

 

Que peut-on faire avec elle ? guérir, résoudre ? Tu parlais des croyances tout à l’heure ? Comment tu l’as découverte ?

Qu’est-ce qui m’a amené à la PNL ? Pendant des années, j’ai étudié avec le docteur Claude Sabbah le décodage biologique, c’est-à-dire la cause et le sens des symptômes et des maladies. J’ai étudié cela pendant plusieurs années, cela m’a terriblement passionné. Le docteur Sabbah était un génie de la thérapie et a eu beaucoup de superbes résultats dans son cabinet. Son  enseignement est d’une grande richesse mais je sentais qu’il manquait quelque chose de façon à aider efficacement les patients. Naturellement je me suis tourné vers la PNL parce que la PNL justement propose des techniques de changements de croyances et des outils tout à fait adaptés comme également l’identification, la reconnaissance et le rétablissement des valeurs.

Les croyances et les valeurs sont au cœur du fonctionnement de chaque être. En chacun d’entre nous un nombre infini de croyances a pris place et le plus souvent de manière inconsciente. De nos croyances vont découler nos pensées, nos paroles, nos actions et je crois qu’on peut dire que derrière chaque pensée, chaque parole prononcée, chaque action, il y a toujours une croyance. L’expérience m’a appris que, puisque toute maladie trouve sa cause dans un choc émotionnel, c’est bien une croyance fausse qui est à changer et/ou une valeur ou plusieurs valeurs qui sont à corriger, à reconnaitre.

 

Comment se déroule une consultation ? Quand une personne vient te voir, tu lui fais une séance de PNL ou la PNL est forcément associée à un autre outil ?

En présence d’un patient, j’applique ce que m’a appris la PNL, c’est-à-dire je vais m’efforcer d’établir un rapport de confiance entre lui et moi grâce à des techniques simples mais efficaces. Le résultat recherché est qu’il soit en totale confiance sinon il sera sur la réserve et ne délivrera pas ce qui est le plus important dans son histoire et je ne pourrai pas l’aider. Une consultation demande beaucoup d’attention, d’observation, d’écoute car chaque mot, chaque geste,  a son importance. Rien n’est anodin dans l’attitude de la personne venue chercher une aide. Au thérapeute d’être attentif. Au fur et à mesure du déroulement de la séance et en fonction de ce qui se présente, on peut adapter une ou plusieurs techniques. Bien souvent il s’agira de changements de croyances ou/et de rétablissement de nouvelles valeurs.

 

Tu parlais des enfants précédemment. La PNL peut s’adresser à tout le monde ?

Oui à tout le monde. Un parent connaissant bien la PNL aura d’ailleurs beaucoup plus de facilité dans ses rapports avec ses enfants. Qu’est-ce que recherche l’enfant auprès de sa mère et de son père ? L’amour bien sûr mais aussi la confiance, la sécurité. Grâce à une bonne connaissance de la PNL un parent saura apporter à son enfant toutes ces valeurs. La communication étant la base de la PNL et grâce à cela, il en découlera une belle et harmonieuse relation.

 

Combien dure une séance ? C’est variable en fonction de l’individu ?

En théorie, une séance dure une heure mais souvent c’est davantage. Dans une séance, je ne sais jamais ce que je vais faire, quelle technique je vais utiliser.

 

 

 

Découvrez la suite lundi prochain…

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté