La magie de Noël, la féerie, les contes…

 

Qu’ils aient ou non été popularisés par un géant des films d’animation, les contes ont traversé les siècles. Surtout, leur fonction première d’enseignement les rend universels.

Ces histoires nous éclairent toujours sur nos peurs, tellement humaines. La collection Il est une fois vous le prouve en transposant ces récits au XXIe siècle, démontrant leur intemporalité et leur puissance pour les adultes que nous sommes.

https://www.editions-pygmalion.fr/Catalogue/il-est-une-fois

 

Les « Rencontres féeriques » de cette semaine mettent en lumière un auteur ou une auteure qui a écrit une nouvelle version des contes que nous connaissons. Chaque jour, vous découvrirez un de ces ouvrages. Aujourd’hui, Angela Behelle nous présente Loup y es-tu ?

 

                      

                Photo Astrid di Crollalanza © Flammarion

 

 

Pourriez-vous nous présenter votre livre ?

Mon livre s’intitule Loup, y es-tu ? Il consiste en une interprétation en romance contemporaine du Petit chaperon rouge.

 

Pourquoi avez-vous choisi ce conte ?

Je l’ai choisi parce qu’il s’adapte très bien à un contexte de romance aujourd’hui. Le grand méchant loup qui veut croquer un chaperon pas si crédule que ça. Tous les ingrédients semblaient réunis.

 

Que représentent pour vous les contes ?

Les contes sont un excellent moyen d’ouvrir l’esprit sur des notions plus vastes de morale ou de philosophie de vie. Le tout étant de savoir extrapoler correctement.

 

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Angela Behelle et je suis l’autrice de près d’une vingtaine d’ouvrages publiés. J’ai commencé mon parcours dans l’édition numérique, il y a 5 ans avant de signer avec de plus grandes maisons d’édition. Ce qui explique en partie l’abondance de mes titres.

 

Que représente pour vous Noël ?

Une période difficile à passer. J’envisage de plus en plus d’en faire une occasion de voyager.

 

Quel est votre meilleur souvenir d’enfance ? Pourquoi ?

J’ai bon nombre de bons souvenirs d’enfance mais aucun qui me vienne spontanément à l’esprit en répondant à ce questionnaire. Dans le fond, c’est bien. Ça signifie que j’en ai eu assez pour ne pas avoir à me souvenir que d’un seul.

 

Et si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?

Là encore, trop de choix tue le choix.

Je crois que je ne m’en servirais pas à des fins personnelles en tout cas. Si je pouvais résoudre tous les problèmes du monde, je le ferais sans hésiter.

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/la-collection-il-est-une-fois-1-5/

http://valeriemotte.com/collection-il-est-une-fois-2-5/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté