Marie-Françoise Neveu est psychologue clinicienne, psychothérapeute et auteure. Depuis de nombreuses années, elle accompagne des enfants aux aptitudes nouvelles. Son livre : Les enfants « actuels » est paru aux éditions Exergue.

 

http://www.editions-tredaniel.com/les-enfants-actuels-p-1012.html

 

Pour découvrir son univers :

http://mariefrancoiseneveu.fr

 

Les « Rencontres lumineuses » d’octobre sont consacrées aux enfants « actuels », Indigos. Marie-Françoise Neveu est mon invitée. Chaque lundi, vous découvrirez une partie de son interview.

 

 

 

Quels conseils, pourriez-vous donner aux enfants ?

Ce n’est pas tellement aux enfants qu’il faut donner des conseils mais plutôt aux adultes, parents, enseignants. Ces enfants n’ont pas le mode d’emploi de la Terre. Leur panique est liée au fait qu’ils ne comprennent pas comment ça fonctionne. Le nombre d’enfants autour de trois ans ne parlant pas mais comprenant tout est impressionnant. Je leur explique une chose. Je leur dis que j’ai bien compris qu’ils étaient télépathes mais que sur Terre, pour le moment – c’est le mot magique – les humains ne sont pas doués pour la télépathie. « – Alors pour le moment si tu veux qu’on te comprenne, il faut utiliser le mode de communication de la Terre qui est de parler avec ta bouche… – Ah bon c’est ça ». Deux jours après, ils parlent.

 

 

C’est génial ! En fait, ils sont branchés sur l’énergie de l’amour. On guérit tout avec l’amour, vous faites souvent référence au Petit Prince ?

Oui. Ils ont les informations du troisième étage, ils n’ont pas le détail du rez-de-chaussée. Si on ne leur donne pas le fonctionnement des détails du rez-de-chaussée, ils sont perdus.

 

 

Et pour vous, qu’est-ce l’Amour ?

Vaste question. Il y a plein de tailles pour écrire Amour. Avec eux, ce n’est pas l’amour mental, ce n’est pas l’amour du devoir. Pour eux c’est vraiment l’AMOUR du cœur.

 

 

Oui l’Amour inconditionnel, le plus pur.

Le problème c’est que notre système culturel occidental a été très conditionné dans un amour conditionnel.

 

 

Avec de l’attente, du chantage…

Du coup l’enfant s’il est accompagné, il se sent respecté et il va respecter les adultes. Le respect ça ne s’apprend pas, le respect ça se vit. Il est important de faire les choses ensemble. Il faut leur parler à leur hauteur. Il faut qu’on accepte de s’accroupir. Pour eux, quand on communique, on se regarde dans les yeux. C’est une clé importante à avoir. Leur mode relationnel est un mode horizontal, d’humain à humain. L’adulte connaît mieux le mode d’emploi de la Terre et il est plus expérimenté, il le transmet à l’enfant qui lui connaît plein de choses qu’il transmet à l’adulte. Qu’il ait trois, six ou dix ans, il parle à l’adulte d’égal à égal. De ce fait, à l’école, ils sont considérés insolents ou arrogants.

 

 

Il y aurait tout à revoir même au niveau éducatif, au niveau de l’enseignement…

Complètement.

 

 

Ça ferait des enfants plus heureux et des adultes plus épanouis ensuite.

Bien sûr avec des classes beaucoup plus faciles à gérer. L’enfant qui se sent respecté, qui se sent en confiance avec l’adulte, qui fait des choses qui l’intéressent, il n’a pas besoin qu’on s’occupe de lui. Il se débrouille très bien tout seul. Il est beaucoup plus autonome qu’on ne l’imagine.

 

 

À votre avis, que nous réservent ces prochaines années car on sent bien déjà le changement de conscience ?

Ça va être la grande surprise parce qu’il y a une catégorie d’enfants qui demandent à arriver et qu’on ne laisse pas trop arriver. On voit déjà des modifications physiques. Ils sont plus grands qu’avant à tel point que les usines de confection ont revu toutes les tailles. La formule dentaire est en train de changer. Ils ont de moins en moins de canines, ils ont de moins en moins de dents de sagesse. Ce sont des choses déjà visibles. Ce qui apparaît – il y a déjà des précurseurs – c’est une modification au niveau du cerveau ; elle  est visible dans l’échographie du 5ème mois. Du fait que beaucoup d’enfants sont avortés. Cette modification se situe au niveau du corps calleux, structure neuronale extrêmement dense qui relie les deux hémisphères. C’est une espèce de pont énorme entre les deux hémisphères. Cette partie est soit beaucoup plus fine soit absente, c’est ce qu’on appelle une agénésie totale ou partielle du corps calleux.

 

 

Alors quelles sont les conséquences ?

On a remarqué que chez ceux qui ont le diagnostic de « trouble bi-polaire », ils ont un corps calleux beaucoup plus fin. Les enfants avec cette modification ne rentreront pas forcément dans les apprentissages classiques, ils vont se les approprier à leur façon. Ils risquent d’ être considérés débiles. Par contre quand ils ouvrent la bouche, c’est tout autre chose, ils ont un niveau de conscience extraordinaire. Même ceux qui n’ont pas de problème de corps calleux ont des problèmes de frustration parce qu’ils ne comprennent pas que sur Terre c’est « je pense et je mets en action ce qui va me permettre d’obtenir ce à quoi j’ai pensé ». Quand on va se retrouver avec beaucoup de sans corps calleux, ce sera un grand saut quantique.

 

 

Pour conclure, si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?
Elle me servirait à faire plein de lieux qui puissent les accueillir et qui puissent leur permettre d’être ce qu’ils sont. On ne peut pas transformer tous les adultes, ça ne serait pas juste mais au moins qu’on leur donne des espaces de façon à permettre cette ouverture de conscience. Ils souhaitent être entourés d’animaux, de verdure, reliés au vivant.

 

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/marie-francoise-neveu-1-4/

http://valeriemotte.com/marie-francoise-neveu-2-4/

http://valeriemotte.com/marie-francoise-neveu-3-4/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram