Portrait Marie Lise Labonté          Portrait Jérôme Angey

Couv Devenir maître de sa vie À la rencontre de soi Guy Trédaniel éditeur

 

 

Marie Lise Labonté est psychothérapeute en Europe et aux Etats-Unis, auteure et formatrice. Elle est reconnue internationalement et ses ouvrages connaissent un véritable succès.

 

Pour découvrir son univers :

https://www.marieliselabonte.com

 

Jérôme Angey est auteur. Inspiré par les écoles philosophiques de l’Inde, il y a pratiqué différentes approches énergétiques. Il est aujourd’hui directeur de l’école Anschma© (école de soins énergétiques).

 

Pour découvrir son univers :

http://jeromeangey.com

 

Et l’école Anschma :

http://www.anschma-international.com

 

 

Marie Lise Labonté et Jérôme Angey vous propose un séminaire « Accompagnement d’âmes » du 14 au 17 mars à Paris.

Toutes les informations :

http://www.anschma-international.com/seminaire-accompagnement-dames/

 

 

Je les ai rencontrés au bar de l’hôtel Renaissance Paris Arc de Triomphe à l’occasion de la promotion de leur ouvrage « Devenir maître de sa vie – À la rencontre de soi » paru aux éditions Guy Trédaniel.

http://www.editions-tredaniel.com/devenir-matre-de-sa-vie-cd-p-7994.html

 

 

 

Ils sont mes invités des « Rencontres féeriques ». Chaque jour de la semaine, une partie de notre échange vous sera partagée. Je les remercie de ce moment lumineux et de leur authenticité.

 

 

 

À travers les enseignements que vous transmettez, les conférences et ateliers que vous donnez, vous êtes dans le partage. Quelle valeur donnez-vous à ce mot ?

 

M L : c’est partager mes connaissances, mon expérience. Je partage ce que j’ai expérimenté, ma transformation. Le partage c’est prendre ce qui est à l’intérieur de moi, quelquefois c’est bien au-delà de ma personnalité, de mes connaissances de psy, c’est comme autre chose. Quand j’écris un livre, je suis toujours surprise de voir ce qui sort de moi. Le partage n’est pas calculé, c’est quelque chose qui s’extirpe.

 

J : j’aurais tendance à dire que quelquefois je maîtrise le partage et parfois je ne le maîtrise pas du tout. C’est intéressant pour moi parce que je suis confronté au regard des autres et ce que j’expérimente c’est que, tant que l’expérience est vécue le partage est beaucoup plus affiné. C’est un partage vibratoire. Quand c’est trop théorique, on ne se sent plus nécessairement porté par la vibration de notre âme. C’est toujours très délicat de ramener de l’intérêt à travers des théories non vécues par soi-même. Le plus beau partage que je peux vivre c’est lorsque j’arrive à diffuser des dimensions du cœur à travers la parole ou dans les gestuelles, en touchant les corps subtils par exemple, parce que là c’est réellement un partage vibratoire. Lire un corps subtil devant des gens. On sent bien que ce n’est plus pareil. Il y a quelque chose qui peut émaner à travers la vibration. On voit aussi dans les méditations à quel point le partage d’un groupe est global. Quelquefois on sent l’intensité d’un silence dans une méditation, on sent l’intensité d’un partage vibratoire qui se distribue à tous. C’est quelque chose de plus qui vient accompagner un  moment.

 

M L : je dis tout le temps à mes élèves de demander à leur âme de venir à l’avant d’eux quand ils transmettent des enseignements, quand ils donnent une conférence.

 

 

Le partage ne ferait-il pas partie aussi de l’amour ?

 

M L : c’est vraiment de l’amour.

 

J : on a quelquefois cette intimité avec les groupes. C’est un désir d’être ensemble, une envie de partager le moment plus que d’écrire des choses sur le papier. On le retrouve dans les soins énergétiques parce que les gens sont imprégnés d’eux-même. Ça peut être tellement puissant.

 

 

On arrive à la partie féerique de l’entretien. On parle beaucoup du bonheur et de la quête du bonheur. Quelle est votre définition ?

 

M L : c’est le moment présent. C’est d’être là dans ma vie. C’est cette joie, cette gratitude du moment présent. C’est remercier le moment que je suis en train de vivre et être dedans, ne pas penser à ce que je vais faire demain.

 

J : le bonheur c’est quand je parviens à bien me centrer au niveau du cœur. Il se passe quelque chose de magique au niveau du cœur. Ça dépasse l’entendement. Ce n’est pas nécessairement quelque chose d’extraordinaire mais c’est de sentir une force tranquille en soi, une puissance au niveau du cœur qui me permet d’être en accueil de tout, en ayant cette solidité qui rend capable de recevoir l’univers et aussi la personne en détresse. Je me sens habitant la maison.

 

 

Vous faites une différence avec la joie ?

 

M L : la joie vient du cœur. Parfois je suis dans une joie d’excitation, ça papillonne alors que le bonheur c’est une joie qui est intrinsèque.

 

J : j’aurais tendance à dire que le bonheur c’est presque un état d’âme, être heureux d’être là, se sentir à sa place, être bien dans son corps. Les joies sont peut-être plus éphémères.

 

 

Si vous aviez une recette du bonheur à partager, ce serait de savourer l’instant présent ?

 

J : habiter sa propre maison intérieure.

 

M L : être dans la liberté d’être soi-même. Quand on est emprisonné en soi, c’est là qu’on cherche le bonheur à l’extérieur.

 

 

Effectivement certaines personnes pensent que le bonheur c’est de posséder une belle maison…

 

J : il faudrait une maison avec beaucoup de fenêtres, pour laisser passer la lumière.

 

 

Mes amies les fées ont un petit message à vous délivrer. Acceptez-vous ?

 

M L : avec joie.

J : j’adore ça.

 

Je vais vous demander de choisir une carte.

 

M L : je veux bien un conseil.

                 

Copyright : Illustrations Laure Phelipon/éditions Jouvence – Coffret Conseils de fées et potions magiques de Valérie Motté

 

 

ML : c’est trop mignon, je demande un conseil.

 

Prenez le livre qui se trouve à côté de vous.

 

« Souvenez vous que le détachement est un état intérieur, inconditionnel. C’est une expérience provenant de l’élan du cœur… » extrait de Devenir maître de sa vie – À la rencontre de soi de Marie Lise Labonté et Jérôme Angey – Guy Trédaniel éditeur.

 

M L : Par rapport à cette question que j’ai posée intérieurement, j’essaie de pratiquer le détachement depuis au moins un an et demi. On me dit de continuer à me détacher. Je sais que plus je vais me détacher plus la situation va se libérer.

 

J : C’est la même.

                 

Copyright : Illustrations Laure Phelipon/éditions Jouvence – Coffret Conseils de fées et potions magiques de Valérie Motté

 

M L : je trouve ça magnifique. On est tellement connecté lui et moi.

 

J : c’est la même chose, le détachement aussi.

 

 

Si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?

 

ML : agir sur la conscience du monde

 

J : distribuer de l’amour.

 

 

On arrive à la gratitude, je vous remercie de votre disponibilité, de votre gentillesse.

Vous en parliez précédemment en évoquant l’instant présent. Vous êtes plutôt démonstrative Marie Lise d’après ce que vous disiez. Et vous Jérôme ?

 

J : Ça dépend.

 

 

Et la gratitude c’est quelque chose…

 

J : Je suis très reconnaissant même aux soit-disant difficultés.

Merci de ce moment enveloppant.

 

ML : Merci de toute cette originalité.

 

 

Je remercie Caroline de l’hôtel Renaissance Paris Arc de Triomphe et toute son équipe de leur accueil chaleureux.

 

Logo Renaissance

 

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté