Couv Et si tout n'était pas écrit"         Portrait Muriel Siron

 

Muriel Siron est astrologue, numérologue et auteure. Elle accompagne celles et ceux qui désirent dépasser leurs problématiques à travers des consultations individuelles mais aussi lors de conférences.

 

Son livre Et si tout n’était pas écrit est paru aux éditions Guy Trédaniel. Elle raconte son expérience, son parcours et partage les outils qu’elle utilise pour son bien-être.

 

https://www.amazon.fr/gp/product/2361882302/ref=ox_sc_sfl_title_2?ie=UTF8&psc=1&smid=A1X6FK5RDHNB96

 

Découvrez son univers : http://www.murielsiron.fr

 

 

Muriel Siron est mon invitée des « Rencontres lumineuses » de cette rentrée 2018/2019. Je la remercie de son authenticité, de sa disponibilité et de ses précieux conseils. La numérologie est à l’honneur. Chaque lundi de septembre, une partie de son interview vous sera dévoilée.

 

 

À quel moment, as-tu osé sortir de ta zone de confort, laissé tomber les masques et être pleinement toi ? Quel a été le déclic ?

Maintenant ! Même si j’ai commencé en allant au Canada il y a deux ans pour vivre toutes ces aventures. L’accouchement de ce livre est une façon d’oser dire qui je suis et de l’assumer. La fin avec Europe 1, n’a pas été sympathique pour moi, la nouvelle direction au travers un comportement très méprisant m’a permis de finalement oser dire tout ce que je n’osais pas. Sur le plan humain, je n’ai pas trouvé ça bien et ça m’a beaucoup atteint.

 

 

Malheureusement c’est un peu le fonctionnement dans ces métiers. Ayant travaillé dans différentes boites de prod, en radio, c’est assez courant de remercier les équipes de façon peu élégante.

Personnellement, j’ai toujours été épargnée, protégée par des personnes bienveillantes. J’ai toujours été super bien traitée auparavant. Etre bien traitée, c’est juste me dire simplement les choses en face. J’ai besoin de comprendre pour accepter des décisions. Je comprends qu’on se soit lassé ou qu’on ait envie de changer. Je veux juste une explication, une convocation simple m’aurait suffit. Hors tout ça, n’a pas eu lieu. Ça m’a donc autorisée à me lâcher dans ce livre. Tout ce que je n’osais pas dire parce que je faisais partie d’une radio sérieuse, d’actualités. Aujourd’hui, je peux assumer et oser dire que oui, j’ai des connexions avec l’autre côté, que je vois des choses. Et puis la sortie de ce livre m’a aidée à oser dire aussi qui je suis vraiment. Ma famille a toujours été aux premières loges. Mon fils ne croyait pas du tout à tout ce que je fais, aujourd’hui il y croit complètement. L’homme avec qui je suis aussi – il y a dix-huit quand je l’ai rencontré, pour lui, mon monde était celui des charlatans- aujourd’hui il a vraiment un autre regard et surtout beaucoup de respect. Je n’ai pas cherché à convaincre et je ne cherche jamais à convaincre. Aujourd’hui, j’arrête de m’excuser d’être qui je suis, d’être comme beaucoup d’autres une hypersensible et d’avoir subi ce handicap. Je sais que je l’ai choisi. Si c’était à refaire, je ferais les mêmes choix mais j’ai décidé de l’assumer enfin. Il y a des tas d’amis qui me connaissent et à qui je n’ai pas expliqué le dixième du quart de mes ressentis. Parce que j’avais peur que l’on ne me croit pas, et je trouvais aussi que ça pouvait manquer d’humilité. Je n’ai pas l’habitude de parler de moi, donc il y a des tas de personnes qui sont tombées des nues, parce qu’en fait ils me connaissent depuis trente ans mais uniquement en surface, en réalité elles ne me connaissaient pas. Mes amis les plus proches se sont rendus compte que je ne me confiais pas. Malgré les apparences, puisque je parle beaucoup mais des autres. L’homme avec lequel je vis a appris des choses en lisant mon livre, des choses que je ne lui avais jamais dites parce que ça faisait presque partie de mon jardin secret. C’était aussi une forme de pudeur presque spirituelle. Tout ça est tellement évident pour moi que je trouve que ça ne sert à rien d’en parler.

Aujourd’hui, si j’ose m’ouvrir davantage, c’est parce que nous sommes dans un monde en mutation et que nous assistons à une évolution de conscience sur le plan collectif, il y a des changements énergétiques mais aussi des prises de conscience essentielles.

 

 

Effectivement nous sommes dans une évolution de conscience, il y a des changements énergétiques. De plus en plus de personnes parlent de leur mission de vie, de  leur mission d’âme… je trouve qu’il y a une véritable ouverture et j’espère que tout ça va apporter des choses très positives pour contrebalancer tout le négatif qui pollue notre monde extérieur.

On est arrivé à un stade de non retour. Le monde a beaucoup évolué sur le plan technologique mais sur le plan humain, écologique et spirituel on est tellement en retard. On est en train de rattraper ce retard et les jeunes sont aux premières loges. Beaucoup d’entre eux sont de très vieilles âmes, très initiées et en savent beaucoup plus que nous. Les enfants qui sont en train de naître sont encore plus forts. Ils sont connectés, le monde de la télépathie, la physique quantique se développe à la vitesse de la lumière. Tout ce qu’on se raconte aujourd’hui, sera totalement dépassé demain. Mais ils ont aussi beaucoup de difficultés à affronter. Dans les thèmes astrologiques, ça se voit, il y a ce que l’on appelle des aspects de génération. C’est pour ça que lorsque je peux guider un parent à trouver le prénom idéal pour son enfant, je le fais avec beaucoup de joie.

 

Découvrez la dernière partie lundi prochain…

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram