Portrait Nathalie Normand                                   Couv Mon Jardin Feng-Shui et moi

 

Nathalie Normand est expert en Feng-Shui et Géobiologue. Elle est conceptrice de Jardins Feng-Shui, professeur au sein de l’association Les jardiniers de France, membre de la Royal Horticultural Society. Son livre Mon jardin Feng-Shui et moi est paru chez Guy Trédaniel éditeur.

http://www.editions-tredaniel.com/nathalie-normand-auteur-1690.html

 

 

Vous pouvez découvrir son univers :

www.lejardin-fengshui.com

 

 

En octobre, les « Rencontres lumineuses » sont consacrées au Feng-Shui. Nathalie Normand a répondu à mes questions par téléphone. Chaque lundi, je vous partagerai une partie de son entretien. Je la remercie de sa confiance et de ses conseils pour avoir un habitat et un jardin harmonieux.

 

 

Qu’est-ce le Chi ?

C’est tout simplement l’énergie. Feng-Shui veut dire deux choses : feng c’est le vent, c’est l’air, c’est le Chi. Shui c’est l’eau, c’est un élément vital. Notre corps est constitué à 90% d’eau, on a besoin de cet élément aussi pour se sentir bien. Ce sont les deux éléments vitaux sans lesquels on ne peut pas vivre. Vous ne pouvez pas vivre sans respirer. Tout ce qui est corps que ce soit bâti ou notre propre corps, on ne peut pas vivre sans respirer et on ne peut pas vivre sans eau non plus.

 

Vous parlez des cinq éléments dans votre livre, pouvez-vous nous les définir ?
Les cinq éléments correspondent à des saisons. On n’a que quatre saisons mais il y a une cinquième saison qui n’existe pas chez nous, l’été indien. Ces cinq éléments s’engendrent les uns les autres ou qui se contrecarrent les uns les autres ou si on prend un élément, il peut réguler un autre s’il est trop fort. On les utilise de trois manières. De façon constructive, destructive ou de façon régulatrice.

L’eau nourrit le bois, le bois nourrit le feu, le feu nourrit la terre, la terre crée le métal et le métal dynamise l’eau.

 

Tous ces éléments sont interconnectés…

On va les utiliser comme formes, couleurs, ou matériaux,à l’intérieur de la maison, à l’intérieur de l’entreprise, à l’intérieur du jardin.

 

Ça va vous permettre de rééquilibrer un habitat en dysharmonie ?

Oui. Par exemple, si vous allez chez quelqu’un et que tout est trop blanc, la personne a envie de tout recommencer, de tout purifier comme une page blanche. Il faut l’aider à mettre un peu de dynamique là-dedans. C’est bien d’être dans un espace hyper zen mais il faut aussi introduire la notion de formes, de couleurs et de matériaux pour qu’il y ait une vie quelque part là-dedans.

 

Il y a aussi les points cardinaux ? Ils sont essentiels ?

Oui. La boussole est très impliquée dans la maison, la forme du fauteuil est très impliquée dans le jardin. L’assise correspond au nord, le dégagement correspond au sud, à gauche ça correspond à l’est et à droite ça correspond à l’ouest. On a les quatre directions principales et ensuite on a les quatre demi-directions qui ont aussi une fonction. Ça fait un carré de huit avec un centre qui fait un carré de neuf qu’on appelle le pakua.

 

Qu’est-ce le bagua ?

C’est le terme indien du Vastu Shastra. Ce n’est pas la même grille. C’est le pakua qui correspond au Feng-Shui asiatique alors que le bagua correspond au Feng-Shui sacré de l’Inde. Ce ne sont pas les mêmes grilles, ils ont beaucoup plus de carrés à l’intérieur que nous avec différentes divinités, ce qui n’existe pas en Feng-Shui asiatique.

 

Et le Yin et le Yang, pouvez-vous nous expliquer leur importance ?

Le Yin c’est la nuit, le yang c’est le jour. C’est une question d’équilibre mais qui est en constante évolution. Ce n’est pas quelque chose de figé. Si on prend l’exemple de l’ensoleillement, il évolue en fonction du matin, du midi et de la journée. Quel travail allons-nous faire par rapport à ça ? On va voir si, par exemple, une maison trop encombrée sera très Yin donc il faudra ramener de l’énergie vitale Yang à l’intérieur. Le fait de vider une partie va permettre à cette énergie croissante de pouvoir fonctionner. Dans un jardin, si vous avez trop d’arbres, ça fait trop d’ombres, si vous n’avez pas du tout de végétaux, ça fait trop de soleil, là c’est trop Yang. Un jardin trop Yin, un jardin trop Yang ce n’est pas bon. Il faut trouver l’équilibre en observant les différentes parties du jardin et en effectuant une observation aux différents moments de la journée.

 

Quels conseils ou quelles astuces, pourriez-vous donner pour une habitation harmonieuse ?

Se renseigner sur ce fameux carré. Observer que le nord correspond à la carrière, le sud correspond à la renommée, le sud-ouest correspond aux relations, le sud-est à l’abondance. Si on a un problème quelqu’il soit dans sa vie à un moment donné, à un moment T, regardez cette grille-là, regardez comment ça se passe au niveau cardinal. Le premier conseil que je donne c’est de ranger, de trier, de jeter, donner ou vendre. Ce sont les trois règles d’or. Quand on fait ce genre de travail dans un secteur où ça ne se passe pas bien pour nous et bien ça se débloque. On ne sait pas pourquoi mais ça se solutionne, ça fonctionne.

 

C’est incroyable !

Parce qu’on y met notre intention aussi. Et puis en faisant cette action, on se fait du bien. Et après les relations par exemple qui ne se passaient pas bien se passent harmonieusement.

 

Découvrez la suite lundi prochain…

 

                                

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté