Portrait Nathalie Normand                                   Couv Mon Jardin Feng-Shui et moi

 

Nathalie Normand est expert en Feng-Shui et Géobiologue. Elle est conceptrice de Jardins Feng-Shui, professeur au sein de l’association Les jardiniers de France, membre de la Royal Horticultural Society. Son livre Mon jardin Feng-Shui et moi est paru chez Guy Trédaniel éditeur.

http://www.editions-tredaniel.com/nathalie-normand-auteur-1690.html

 

 

Vous pouvez découvrir son univers :

www.lejardin-fengshui.com

 

 

En octobre, les « Rencontres lumineuses » sont consacrées au Feng-Shui. Nathalie Normand a répondu à mes questions par téléphone. Chaque lundi, je vous partagerai une partie de son entretien. Je la remercie de sa confiance et de ses conseils pour avoir un habitat et un jardin harmonieux.

 

 

Dans votre livre, vous présentez les cinq animaux. Ils existent aussi dans le Feng-Shui de l’habitat ?

Ils existent car la tortue correspond à l’assise, le phénix correspond à l’ouverture, le dragon correspond au côté gauche santé et le tigre correspond au côté droit  créativité et au centre on a le serpent. Mais dans notre mythologie, nous avons l’escargot que l’on retrouve dans toutes nos cathédrales. C’est une énergie concentrique. Nous n’aimons pas trop le serpent mais l’escargot c’est exactement l’expression de la même énergie.

 

Les couleurs sont importantes. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Si vous avez trop de couleurs claires ou trop de couleurs foncées, ça va faire la même chose que pour le Yin et le Yang. Imaginons que vous ayez un cabinet thérapeutique, vous venez de vous installer, votre porte d’entrée donne face au sud, vous souhaitez que les gens remarquent votre cabinet. Vous allez introduire des verts et des rouges et le rouge va arrêter le regard et inciter les gens à observer à l’intérieur.

 

Pour le jardin, c’est la même chose ?

On va avoir des couleurs en fonction des secteurs. L’ouest correspond à l’automne, on va travailler plus les orangés, les marrons, les bruns, les crèmes. Si on veut mettre un peu de peps, on mettra une touche de rouge. C’est vraiment un travail d’artiste paysagiste. On va peindre un paysage. Je pense qu’une architecte d’intérieur pourrait dire la même chose pour une maison mais à l’extérieur ça évolue beaucoup plus qu’à l’intérieur.

 

Vous faites des réajustements avec des objets symboliques ?

On peut introduire de la décoration dans le jardin Feng-Shui. Par exemple, des poteries en terre cuite, on les aimera bien au nord-est ou à l’ouest, au nord-ouest et au sud-ouest. Il y a tout un tas de petites décorations qui peuvent être placées avec une intention particulière.

 

Quels sont vos végétaux préférés ?

J’aime beaucoup les lys parce que je trouve que ça a une forme très pure comme les alliums.

Les érables sont magiques parce qu’ils ont des feuilles très fines, très dentelées. Au printemps vous avez une couleur particulière, l’été ils changent de couleurs et à l’automne ils vous apportent encore une autre couleur. Il n’y a pas de floraison mais il y a toute une évolution du feuillage qui est vraiment très intéressante à observer. J’aime bien tout ce qui est camélia, azalée, rhododendron, le buis africain pour leur feuillage non-caduque et les ombellifères pour leur port aérien.

 

Est-ce que vous avez des petites fées dans votre jardin ?

Elles sont là en permanence et elles soignent mes végétaux.

 

Vous disiez que vous étiez issue d’une famille de médiums, vous êtes vous-mêmes médium ?

On va dire claire audiente. Je ne vois rien.

 

Du coup, ça vous aide, ça vous éclaire notamment dans votre travail ?

Ca m’aide beaucoup quand je visite un intérieur. Le lieu me parle. Le jardin idem. En fait on croit toujours qu’on fait ce que l’on veut mais on fait ce que l’on entend ou ce que nous inspire le lieu ou les personnes.

 

Pour avoir une habitation empreinte d’amour, quelles sont les couleurs à privilégier, les symboles ?

Il faut soigner son salon, il faut que ce soit confortable, en même temps avoir un éclairage assez intimiste, esprit cocooning.

Pour le choix des couleurs, tout dépend où il va se situer. S’il est au sud-ouest dans le secteur relationnel, on va travailler sur les jaunes, les orangés, les couleurs prunes… Les personnes peuvent personnaliser comme elles veulent car chacun a son style. On ne peut pas imposer quelque chose de soi-disant Feng-Shui comme je vois dans certains magazines où c’est toujours les mêmes photos, le même style de meubles… très épuré. Ce n’est pas parce que c’est Feng-Shui que c’est complètement Zen dans le sens presque vide.Il faut vraiment que les gens s’approprient ça et qu’ils ne soient pas enfermés dans des carcans. L’entrée et le salon sont des zones très importantes. Il faut que les gens accueillis se sentent bien.

 

Et pour le jardin ?

En extérieur, la zone d’accueil apparaît dès le portillon. Il faut qu’on sente tout de suite qu’il y a quelque chose de super sympa qui nous accueille, à l’image de la personne qui reçoit. En France, on ne soigne pas tellement le devant de la maison, on soigne surtout la partie privée à l’arrière ou sur le côté et je crois qu’il faudrait qu’on fasse un effort de ce côté-là. Si l’accueil est revêche, je ne vois pas comment le relationnel peut s’améliorer. Je sais que quand j’ouvre mon portail, les gens sont toujours en train de regarder à l’intérieur parce qu’ils me disent qu’il y a toujours des plantes superbes comme les tétrapanax, ce sont des végétaux qu’on ne voit pas très souvent dans des jardins classiques.

 

Pour vous que représente l’amour ?

C’est le don de soi et c’est la chose la plus importante sur la planète. Aimer la terre autant que l’on peut s’aimer soi. Ça serait bien pour tout le monde. Des fois, s’aimer soi c’est difficile. Il y a des gens qui ne s’aiment pas.

 

Si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?

Je crois que je dépolluerais complètement la planète.

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté