Les « Rencontres féeriques » de cette semaine sont consacrées à la magie de Noël.

Chaque jour, l’un(e) de mes invité(e)s nous parlera de ses souvenirs d’enfance mais aussi de ce que représente cette période pour elle ou lui.

 

 

Aujourd’hui c’est au tour d’Alexandra Roost. Cette jeune femme douce, sensible est journaliste et animatrice. Vous la retrouvez chaque matin à 10h35 sur Cnews aux côtés de Jean-Marc Morandini. Elle présente le journal des médias et s’occupe des audiences.

 

 

Pour découvrir son univers :

https://www.facebook.com/alexandra.roost.3

https://www.instagram.com/alexandra_roost/?hl=fr

 

 

 

 

Alexandra, que représente, pour toi, Noël ?

Ça représente la magie, ça scintille, tout est beau. On se retrouve en famille. C’est un moment particulier dans l’année. Pour certaines personnes de mon entourage, ce n’est pas forcément un moment très heureux. En revanche, pour moi, ça a toujours été un moment de joie et de fête même après la disparition de mon père. Ça reste quand même une période joyeuse. On a de bons souvenirs. On essaie d’être positif. Il y a une atmosphère particulière à Noël, il y a quelque chose que j’aime bien pourtant il fait froid… C’est le moment de se retrouver, de dire des choses que l’on n’a pas l’occasion d’exprimer à l’année. Je vais me réunir avec maman et ma sœur dans le Sud, ça me fait plaisir que l’on soit toutes les trois. J’espère qu’on aura des mots tendres les unes pour les autres. Ma sœur ne vit pas à Paris. J’adore faire des cadeaux, j’adore les surprises. Je retrouve un petit côté enfant, à l’idée de savoir ce que je vais découvrir en ouvrant mes paquets.

 

 

As-tu un souvenir d’enfance particulier ?

Je vivais étant petite dans le même immeuble que mes grands-parents. Je vivais avec mon père au 1er étage, mes grands-parents vivaient au-dessus. À Noël, c’était génial parce qu’il y avait deux sapins donc deux fois des cadeaux. J’ouvrais les premiers toujours au premier étage. Mon grand-père se jouait de moi, je ne le voyais pas disparaître pendant dix minutes, il remontait chez lui, il donnait des coups avec sa canne pour donner le signal que c’était le bon moment pour monter. Le Père Noël était passé. Il mettait un petit verre d’alcool à côté du sapin. Quand celui-ci était vide, ça signifiait que le Père Noël était passé et qu’il continuait sa tournée. C’est mon grand-père qui buvait le verre, il me l’a avoué des années plus tard. J’ai ce souvenir très précis, c’était encore l’émerveillement car je ne savais pas si d’autres cadeaux m’attendaient au 2ème étage, double surprise quand je voyais tous ces paquets. C’était super chouette !

 

 

Tu ouvrais donc tes cadeaux le soir ?

Je suis impatiente. Je n’attendais pas. Je faisais une sieste dans l’après-midi du 24. J’allais me coucher vers 14h, on me réveillait vers 18h. Je mettais ma plus belle robe, mes petites chaussures vernies, j’avais des boucles que l’on me coiffait, mon petit serre-tête. Une petite fille sortie tout droit des livres. Il y avait le dîner qui durait longtemps, j’avais l’impression d’être dans le monde des grands. J’attendais éveillée jusqu’à minuit.

 

 

Tu avais des rituels ?

J’avais mon calendrier de l’avent, j’étais tellement impatiente que la veille j’avais déjà envie de l’ouvrir. Maman me disait de l’ouvrir seulement avant d’aller à l’école. C’était un petit rituel. Je faisais le sapin avec ma famille.

 

 

Vous le faisiez à quel moment ? Début décembre ou juste avant Noël ?

Maman a des origines allemandes alors on le faisait la veille ou l’avant-veille comme elle avait coutume de le faire chez elle. En revanche, avec papa c’était début décembre. Comme mes parents étaient divorcés, ils attendaient toujours que je sois avec eux pour décorer le sapin.

 

 

Aujourd’hui tu es toujours autant excitée, imprégnée par cette magie. Tu décores chez toi ?

Je ne fais plus de sapin car mon petit chien a un jeu. La nuit, il s’amuse à me retirer toutes les décos. Je l’ai surpris une fois, j’ai allumé la lumière et je l’ai vu ramener dans sa caisse, ma guirlande, les boules… Cette année, je vais mettre un petit peu de lumière, des bougies dorées mais je vais surtout décorer mon petit balcon, l’extérieur, là où il n’a pas accès.

 

 

Comment t’organises-tu au niveau des cadeaux ? Tu missionnes quelqu’un ou tu aimes les choisir toi-même ?

Je m’en occupe et j’essaie dans la mesure du possible de sonder de manière subtile pour savoir ce qui ferait plaisir à mon entourage proche. En revanche, je les achète toujours à la dernière minute. C’est souvent un peu stressant. Le 24 décembre, je peux être encore à 14h, 15h à la recherche du cadeau idéal. J’ai des idées mais je n’arrive pas à anticiper. Je refuse de m’organiser en amont.

 

 

As-tu un plat qui te fait penser au repas de Noël ?

On n’a jamais mangé de dinde. Pour nous, Noël c’est un plateau de fruits de mer. Les huîtres, les langoustines, les crevettes. On se faisait vraiment plaisir. On avait quand même un peu de foie gras. Il n’y avait jamais de bûche. On alternait avec d’autres desserts. Chez maman, pareil. Je le perpétue aussi même si mes grands-parents et mon père ne sont plus là. Ça me rappelle plein de souvenirs. Mon grand-père adorait les huîtres, mon père aussi. Je comptais les coquilles des uns et des autres pour être sûre qu’il n’en y ait pas un qui en ait mangé plus. C’était un jeu pour moi.

 

 

As-tu une chanson de Noël que tu aimes particulièrement ?

Maria Carey  All I want  for Christmas is you. Dès que je l’entends, je sais qu’on est dans la période des fêtes.

 

 

 

Si tu avais un message à transmettre au Père Noël ?

Qu’il se dépêche, qu’il vienne vite et qu’il ne se perde pas car je serai à Cannes. Habituellement je suis soit à Neuilly-sur-Seine soit à Vélizy. Qu’il étudie bien sa carte ! Mais surtout qu’il berce le cœur des enfants et qu’il continue à apporter cette magie. J’aime croire qu’il y a une magie qui nous relie les uns aux autres. C’est important de conserver ça.

 

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/noel-2019-adri1/

http://valeriemotte.com/noel-2019-magali-ripoll-2-5/

http://valeriemotte.com/noel-2019-anais-delva/

http://valeriemotte.com/noel-2019-caroline-loeb/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram