Portrait Serge Boutboul          Couv "Comment réaliser un bon nettoyage énergétique" - Éditions Exergue

 

 

Serge Boutboul est auteur, conférencier. Son livre « Comment réaliser un bon nettoyage énergétique » est paru aux éditions Exergue.

http://www.editions-tredaniel.com/comment-realiser-un-bon-nettoyage-energetique-p-7804.html

 

Pour découvrir son univers, les dates de ses ateliers :

http://sergeboutboul.com

 

 

Les « Rencontres lumineuses » de juin sont consacrées au nettoyage énergétique. Serge Boutboul est mon invité. Chaque lundi, je partagerai une partie de son interview. Je le remercie de sa disponibilité et de sa gentillesse.

 

 

 

Comment avez-vous découvert l’énergétique ?

Quand j’étais jeune, je n’avais pas de facultés particulières. J’ai connu Raymond Réant, qui a été considéré comme le plus grand parapsychologue français de son vivant. C’était celui que j’appelle mon prof magique. Imaginez quelqu’un qui voit tout, avoir été son élève a été merveilleux. Il a transformé ma vie en quelque chose de magique, un peu comme de la science-fiction mais c’est réel. Ma vie n’a plus jamais été la même depuis cette rencontre. Il m’a éveillé, je suis devenu à mon tour éveilleur. En ouvrant sur l’invisible, notre vie prend un relief, un sens, une force, une profondeur, une joie. On voit que tout cela a une raison d’être. C’est immense. Je n’ai pas été un élève très doué au départ car il y avait des élèves qui voyaient dès le premier cours. J’ai mis six à huit mois pour commencer à ouvrir ma clairvoyance, ma clairaudience. Aujourd’hui, dès qu’on fait un exercice, il y a deux tiers d’un groupe qui voient. C’est immense ce qui est en train d’arriver.

 

Que proposez-vous à travers vos ateliers ?

À travers mes stages, mes ateliers, j’apprends aux gens à être autonome. Cette montée vibratoire nous oblige non seulement à avoir à l’image de notre douche physique que nous prenons tous les jours, à avoir une douche psychique, on doit rajouter ça parce qu’on se paie des couches de présences, d’entités et tout le monde en subit les conséquences, enfants compris. Il faut apprendre à sentir au niveau subtil ces présences, apprendre à les appréhender, à les attraper et à les enlever. Nettoyer sa pièce, apprendre à se protéger de manière à être libéré de ces énergies aspirantes qui peuvent nous amener vers un épuisement total.

 

A qui s’adressent-ils ? Aussi aux enfants ?

Non uniquement pour les adultes. On va peut-être en faire pour certains enfants pour les rassurer, leur donner des clés mais il ne faut pas trop qu’ils ouvrent maintenant. Pourquoi ? Parce qu’ils vont vouloir aller dans cette direction et probablement délaisser leurs cours de maths ou autres. On risque parfois de les dérouter. On préfère qu’ils aient fini leurs études scolaires. Il faut faire attention de bien faire les choses avec les pieds sur terre. On peut leur proposer de lire des livres mais d’éviter d’en parler à leurs camarades afin de les protéger des moqueries. Ils peuvent également être traités de sorciers… Il faut leur apprendre à garder ça dans une partie un peu secrète, qu’ils n’essaient pas de flamber avec ça. Chaque chose doit se faire à son heure. Il faut aller à son rythme.

 

Dans votre livre, vous abordez les différents stades d’empoisonnement psychique. Pouvez-vous développer ?

Dans le subtil, il existe des niveaux d’empoisonnement. Si une personne pense à nous en mal, elle va nous envoyer de la négativité. On va sentir les énergies négatives – même pour les gens qui ne sont pas sensitifs – on va ressentir qu’on a pu parler de nous en mal quand on rentre dans une pièce. On sent la médisance, on sent un poids. La médisance c’est basique, ce n’est pas forcément intentionnel. Après il peut y avoir la personne qui nous veut du mal, qui va nous envoyer une pensée, qui va densifier cette pensée, ça va créer une forme pensée. Il y a malheureusement des gens malfaisants, jaloux, envieux. J’applique un principe de vie qui est « Vivons heureux, vivons cachés ». C’est une phrase de Jean-Pierre Florian.

On ne peut ni empêcher le mauvais œil ni la personne qui nous jalouse. Dans l’invisible, elle va nous adresser des pensées de colère. Ce qu’on appelle un empoisonnement ou un envoûtement. C’est malheureusement réel et beaucoup de gens ont vécu cela.

 

Alors que faire en cas de jalousie ou d’attaques régulières ?

Je suis en train d’écrire un livre sur les protections qui sortira dans quelques mois. Il y a des outils. Avoir une coque psychique, créer autour de son aura, une coque qui va être comme un mur. Imaginons qu’on nous envoie une flèche, elle va se planter sur la coque et non sur nous.

 

Est-ce que ce serait le combat entre l’ombre et la lumière ? Il y a différents points de vue à ce sujet.

Effectivement avec cette montée vibratoire, beaucoup de gens sont revus sur leurs choix. On voit que les personnes qui ne sont pas très cohérentes, deviennent encore plus incohérentes. Pour celles qui sont en alignement, il faut vraiment s’accrocher et ce n’est pas facile. Effectivement pour moi, il y a cet aspect-là, ombre et lumière et cela en chacun d’entre-nous. Aujourd’hui, il se passe un phénomène mondial.

 

Il peut aussi y avoir des dérives. Vous l’expliquez, certaines personnes finissent par s’auto-empoisonner.

Raymond Réant l’avait vu. Il s’est fait vérifier pendant plus de vingt ans par des scientifiques. Il disait : « 90% des envoûtements se terminent pas des auto-envoûtements ».

 

 

Découvrez la dernière partie lundi prochain…

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/serge-boutboul-1-4/

http://valeriemotte.com/serge-boutboul-2-4/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn