Sylviane JUNG est devenue une experte du sixième sens après plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de l’intuition. Elle a animé des séminaires et des ateliers en France, en Belgique et au Portugal. Après avoir suivi un parcours au sein de multinationales, elle s’est formée en hypnose, en PNL, en psychogénéalogie, en tarot psychologique et en relaxation. Son ouvrage Comment devenir un vrai intuitif, un

manuel pratique pour découvrir son sixième sens et l’utiliser au quotidien, est paru aux éditions Exergue.

 

http://www.editions-tredaniel.com/comment-devenir-un-vrai-intuitif-p-8617.html

 

 

Les « Rencontres lumineuses » de juin sont consacrées à l’intuition. Sylviane Jung est mon invitée. Chaque lundi, vous découvrirez une partie de son interview.

 

 

Comment  savoir si c’est bien l’intuition qui s’adresse à nous ou notre ego ?

Le meilleur moyen est là encore de sentir dans votre corps si vous êtes calme et détendu ou avec une boule au ventre et tremblant. L’intuition vous laisse dans un état de calme et de bien-être.

Êtes-vous en train de donner tout un tas d’explications, d’analyser ce que vous voyez ou sentez ou sentez-vous que tout coule et que vous êtes à l’aise ?

Vous sentez-vous guidé vers quelque chose en douceur ou vous sentez-vous poussé pour obtenir quelque chose ?

Êtes-vous dans la peur ou le lâcher prise ?  

Vous sentez-vous détendu ou stressé ? 

L’intuition apaise, nous laisse un sentiment de sécurité.  Dans tous les autres cas de figure, il s’agit de la voix du mental.

Une chose qui va certainement vous étonner. Il faut pratiquer et se tromper pour entendre de mieux en mieux votre intuition. Plus vous vous tromperez,  plus vous progresserez. Difficile à entendre mais c’est une réalité. En consultant régulièrement votre cahier d’intuition et en faisant le lien avec votre vie, vous prendrez de plus en plus conscience de vos erreurs d’interprétation. Petit à petit, vous écouterez davantage Dame Intuition. Pourquoi ? Parce que vous vous direz en relisant vos décodages « ah, si j’avais écouté mon intuition ». Donc, Ne vous découragez pas. Acceptez vos erreurs et voyez cela comme une expérience qui vous rapproche de plus en plus de votre objectif : « devenir un vrai intuitif ». 

 

Pouvez-vous nous présenter les phrases qui sont souvent émises par le mental, qui servent à déclencher l’alarme de la prudence et qui nous signifient que ce n’est pas notre intuition qui nous guide à ce moment-là ?

Toutes les phrases exprimant une pensée, un avis, une critique, un jugement sont du domaine du mental. 

Je crois que /je pense/ j’ai l’impression

 Je suis d’avis

J’estime

On dirait 

Le maître mot de l’intuition est SPONTANEITÉ. L’intuition ne juge pas, ne critique pas, ne dissèque pas, n’analyse pas. Tout le reste est du domaine du mental. Tout ce qui est forcé, obligé, difficile à dire est du domaine du mental.

 

Si une personne se sent bloquée et ne parvient pas à entrer en contact avec son intuition, que peut-elle faire ?

La première chose à demander est : « pensez-vous avoir de l’intuition ? » Si la personne n’y croit pas comment voulez-vous qu’elle y ait accès.  

Cependant, la principale raison du blocage est probablement parce que cette personne a son mental diablotin qui lui susurre « tu n’y arriveras pas » « tu n’es pas capable » ou d’autres petites phrases gracieuses  et négatives qui la freine totalement. Alors bien sûr, plus elle essaie, moins ça marche . Et elle va se décourager. Donc, la démarche immédiate est de se mentaliser et de se visualiser en train de réussir ses jeux intuitifs. Elle peut répéter fréquemment : « de jour en jour, je suis de plus en plus intuitif (ou intuitive) ».

Toutefois, pour l’aider il y a différents jeux qui permettent de surmonter les freins. Elle pourra inventer une histoire qui commence par « il était une fois » technique simple qui permet de contourner tous les obstacles.  Elle peut aussi faire appel à un ami qui répondra à ses questions. Le tout est de ne pas se décourager et de faire des exercices pour augmenter sa confiance en elle, exprimer sa gratitude, apprendre à se relaxer, à se déparasiter grâce au jeu du Vide-grenier, etc… Et surtout reconnaître les petits pas-progrès qu’elle fait chaque jour. Ça c’est fondamental.

 

La relaxation et la méditation favorisent-elles cette connexion ?

Oui apprendre à se relaxer, à méditer pour être à l’écoute de soi est essentiel surtout au début. Etre au calme et détendu vous donnera un accès direct à votre inconscient. Quand vous n’êtes plus sollicité par le parasitage de votre environnement et surtout de votre mental, quand vous êtes seul avec vous-même tourné vers l’intérieur, alors vous pourrez entendre, voir les messages intuitifs en toute quiétude.

 

Vous écrivez que la visualisation est essentielle. Pouvez-vous développer ?

Au cours des nombreux séminaires que j’ai donnés, je me suis rendu compte que lorsqu’il est demandé d’imaginer quelque chose ou quelqu’un, beaucoup des participants  éprouvaient des difficultés à visualiser. 

J’ai donc mis au point une technique facile pour développer la capacité de visualiser. La visualisation a fait ses preuves dans le domaine médical et sportif notamment. Grâce aux neurones-miroirs nous savons aujourd’hui de façon certaine que le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et ce que vous imaginez. Vous voyez donc à quel point il est important de développer cette capacité. 

Quand il vous est demandé lors d’un jeu intuitif de laisser apparaitre une fleur ou un animal, si vous n’y arrivez pas il y a de fortes chances que vous vous découragiez (ce qui a été mon cas) et abandonniez tout. Donc, oui savoir visualiser peut énormément vous aider dans votre vie.

 

Quel est votre parcours ?
J’ai vécu de nombreuses années au Portugal avec mon mari et après notre divorce je suis revenue m’installer en France et pendant quelques années j’ai été l’assistante de deux présidents de multinationales. 

J’ai aussi suivi une psychanalyse (Junguienne)  et tout en travaillant je me suis formée à de nombreuses techniques de développement personnel. 

Bien avant d’être licenciée de mon dernier emploi, je recevais déjà des clients pendant mon temps libre ce qui me passionnait car j’ai toujours su que ma mission de vie était d’aider les autres. Quand,  enfin, j’ai eu la chance d’être mise à la porte – ce que je ne considérais pas vraiment comme tel à l’époque car je gagnais un super salaire –   je me suis installée à mon compte et ai commencé à donner des séminaires et des consultations en Belgique, au Portugal et en France. Un vrai bonheur.

À l’âge de 60 ans, je suis repartie vivre au Portugal pour être auprès de mes enfants qui y vivaient déjà depuis quelques années. J’ai continué séminaires et consultations à Porto et Lisbonne et à faire du bénévolat aurpès des personnes âgées. À 70 ans j’ai décidé d’arrêter les séminaires en présentiel et de commencer à écrire le livre que j’avais en tête depuis un bout de temps : « La magie de l’intuition » que j’ai auto-édité. Il a eu beaucoup de succès et quelques milliers de livres vendus plus tard Natacha Calestrémé m’a proposé que le livre soit édité par la maison Tredaniel. 

Naturellement, et rapidement l’idée d’un livre d’exercices pour développer l’intuition a vu le jour et c ‘est  ainsi qu’est né « Comment devenir un vrai intuitif »

En ce moment, j’écris un autre livre et mes consultations, ateliers et formations en tarot psychologique et intuitif se font par skype. 

J’ai aussi créé deux blogs SOS-STRESS et LES CHEMINS DE L’INTUITION, entièrement gratuits il y aura bientôt une dizaine d’années. 

Voilà, Valérie vous savez tout de moi.

 

Comment vous êtes-vous reliée à votre intuition ? Quel a été le déclic ?

J’ai toujours été reliée à l’intuition car ma mère était une grande intuitive et moi-même depuis toute petite j’étais une grande intuitive sans le savoir.  Ma mère ne rentrait jamais à la même heure pourtant je sentais toujours le moment où il me fallait abandonner ma lecture et faire semblant d’être plongée dans mes devoirs d’école ! Je devinais les sujets d’interrogations,  je captais tout de suite si les gens mentaient . 

Donc, j’ai toujours été reliée à mon intuition mais à l’époque on ne parlait pas de ça . Il faut dire que les gens avaient bien d’autres choses à penser. La France se reconstruisait après la guerre et personnellement je ne savais pas que ces sensations bizarres que je ressentais au contact de certaines personnes venaient de mon intuition.

Plus tard, mariée à un homme qui faisait de la politique, je lui disais parfois « attention à celui-ci, je ne le sens pas du tout » . Au début , cela irritait plutôt mon mari qui pensait que je jugeais les gens sans les connaître. Au bout d’un certain temps, il me demandait ce que je sentais par rapport à des gens ou des rendez-vous. Ça tombait pile poil et il me pensait un peu sorcière !

C’est en lisant le livre de Judee Gee que j’ai eu le déclic pour canaliser et me servir de mon intuition. Ce livre et la formation suivie sous sa houlette m’ont vraiment ouverte à ce monde fascinant. J’ai appris à utiliser ce 6e sens si généreux pour mieux me connaître et m’orienter dans la vie.

Aujourd’hui, je m’en sers au quotidien et tout ce qui se passe autour de moi me sert à « inventer » de nouveaux jeux et de nouvelles façons de s’en servir. 

 

Découvrez la suite lundi prochain…

 

Retrouvez l’article précédent :

http://valeriemotte.com/sylviane-jung-1-4/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram