MENU

 

François Curatella est magnétiseur à Grenoble. Je ne l’ai jamais rencontré physiquement mais j’échange avec lui depuis plusieurs années. François a su m’apporter son aide et ses compétences quand mon corps et mon âme en avaient besoin. Je le remercie de son accompagnement bienveillant, de sa générosité et de sa confiance.

 

Vous pouvez découvrir ses activités en visitant son site internet :

www.curatella-magnetiseur.fr

 

Il est membre bénévole de l’association grenobloise d’aide et de recherche en oncologie « AGARO » :

www.agaro.org

 

Il a participé à l’émission Enquête de Santé sur France 5, diffusée le mercredi 20 septembre 2017 à 20h50.

Intervention avec l’association AGARO (Association Grenobloise d’Aide et de Recherche en Oncologie) dans le cadre d’un documentaire sur le thème suivant: « Hôpital : des soins pas comme les autres« .

 

L’émission ainsi que le débat sont disponibles ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2329&v=VgJs1J9y8Zg

https://www.youtube.com/watch?v=bIFTSXlQvVo

 

 

 

Je suis très heureuse de partager avec vous ce bonus. François Curatella nous parle de la crise que nous vivons depuis l’année dernière.

 

 

 

Est-ce que depuis cette crise, tu as eu plus de demandes de consultations ?

Oui les demandes ont été un peu plus variées. Je suis des personnes qui ont des inflammations, des brûlures, des zonas, des maladies de peau, je vois également des personnes en cancérologie. Depuis l’année dernière, j’ai été interpellé car j’ai reçu plus de jeunes qui étaient stressés, des personnes atteintes d’anxiété, de déprime, de dépression, de burn-out. Ces personnes manifestaient des peurs face au Covid.

 

Des peurs de mourir ?

Oui avec un mal-être profond. Il y avait des enfants, des adolescents, des lycéens. Le fait qu’ils étaient confinés à la maison, qu’ils ne voyaient plus leurs amis si ce n’est par téléphone, il y a eu une perte de repères. Il n’y avait plus ce lien social, sportif, ça les a isolés.

 

Aujourd’hui, tu vois une évolution ? Tu as les mêmes personnes en consultation, la même cible de personnes ?

Ça reste un peu identique. J’ai des personnes qui viennent suite à des vaccinations contre la covid-19. Pour certains, ça a redéclenché, un temps, leurs douleurs de manière importante.

 

As-tu constaté chez les personnes vaccinées un taux vibratoire plus faible ?

Je ne l’ai pas trop mis en évidence. Je constate que certaines personnes qui me consultent sont assez perturbées car elles sont indécises. Elles ne sont pas forcément contre la vaccination mais elles s’interrogent sur ces vaccins dont on n’a pas encore suffisamment de recul. Elles se sentent coincées. Elles ont besoin de voyager soit pour leur travail soit pour leur plaisir, certaines ne veulent pas faire la deuxième injection. Je pense à une personne qui souffrait d’une fibromyalgie, qui a vu ses douleurs empirer après la vaccination. À la demande de son médecin, elle a fait une sérologie pour contrôler son état et elle n’avait pas d’anticorps, ce qui est très étonnant après une vaccination. C’est le seul cas que j’ai eu parce qu’il y a eu une sérologie de faite. Il faudrait surveiller auprès d’autres cas.

 

Tu sais avec quels vaccins ces personnes ont été vaccinées ?

Essentiellement Pfizer. Je constate que la plupart souffrent d’une grande fatigue, des frissons, un essoufflement…

 

On dit que c’est normal après une vaccination de se sentir fatigué voire grippé mais tu as constaté que ça perdurait chez certains ?
Effectivement chez certaines personnes ça passe au bout de trois ou quatre jours mais pour d’autres l’état perdure.

 

Grâce au magnétisme, tu as pu les accompagner et les soulager ?

La personne dont je t’ai parlée – qui avait déjà fait appel à moi il y a quelques années – qui a une maladie chronique, a pu constater une amélioration de son état après les séances.

 

Que pourrais-tu dire aux personnes qui souffrent et qui trouvent cette période très éprouvante ? As-tu des conseils à leur transmettre ?

Le conseil est simple. Il faut que les personnes retrouvent du plaisir : faire du sport celui qu’on aime, ne pas se forcer, s’aérer, essayer de trouver des loisirs (balades en forêt, randonnées). Il est important de se ressourcer pour se reconnecter à la nature.

 

Comment as-tu vécu cette période ? Est-ce que ça a changé quelque chose en toi ?
J’ai été surpris par l’envergure de cette crise. Maintenant on retrouve un semblant de liberté. Les personnes que je reçois sont surprises car elles me disent : « je suis vacciné mais je dois garder le masque, je peux rattraper le virus. » On sent qu’il faut rassurer les personnes parce qu’il y a beaucoup d’incompréhension. J’essaie au maximum de me ressourcer, de faire des balades, faire du sport le midi, du vélo. Je prends des compléments alimentaires depuis quelques années déjà mais depuis j’ai renforcé avec de la vitamine C et D, du zinc qui contribue à renforcer l’immunité en générale.

 

 

 

 

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram