MENU

            

 

                                             Crédit photo : Miss-Cycy 

 

 

Marie Sélène est écrivaine et conteuse du ciel. Elle pratique et développe une astrologie créative, comme un dialogue avec soi-même. Sur sa plateforme Invente ton ciel, elle diffuse un podcast et écrit des articles où l’astrologie se fait miroir de la psyché humaine. Son livre L’astrologie miroir est paru aux éditions Marabout.

 

https://www.marabout.com/lastrologie-miroir-9782501149662

 

Pour découvrir son univers :

instagram @inventetonciel

 

 

Les « Rencontres lumineuses » de mai sont consacrées à l’astrologie. Chaque lundi, vous découvrirez un auteur ou/et un astrologue qui vous présentera son ouvrage ou sa passion pour cet art, cette discussion avec le ciel.

 

 

Bonjour, pourriez-vous nous présenter votre ouvrage ?

J’ai écrit un livre qui se nomme L’astrologie miroir, et qui décrit les luminaires et les planètes comme des parts de notre psyché, des petits personnages à l’intérieur de nous qui ont différents intérêts et qui doivent apprendre à vivre ensemble. Il s’agit d’un ouvrage d’astro-psychologie, on y utilise les symboles de l’astrologie non pour prédire ou prévoir, mais simplement pour parler de soi, apprendre à se connaître, en utilisant l’imaginaire. Ainsi, on apprend à reconnaître en soi notre force de vie (Mars), notre manière de communiquer (Mercure), etc… La particularité de L’astrologie miroir, c’est d’ancrer les symboles dans un quotidien très concret à travers des descriptions, des exemples. Le livre prend en compte la réalité du lecteur, avec tout ce qu’elle peut comporter de complexe… et permet de faire le tri, d’observer ce que l’on vit avec du recul, et de la profondeur. Le livre est illustré par Diglee, qui a créé des personnages-planètes magnifiques ! Une autre manière de s’y projeter…

 

Qu’est-ce l’astrologie miroir ?

L’astrologie miroir, c’est tout simplement un moyen de se regarder soi-même, de se lire, de poser la clarté sur soi. On s’y rencontre, et je l’espère, on y apprend à s’aimer et à développer son potentiel et sa joie de vivre !

 

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je suis Marie Sélène, écrivaine avant tout, passionnée par les mécanismes de la psyché humaine. J’ai fait des études artistiques et littéraires, et puis la question d’utiliser l’art, les symboles, les métaphores pour aider les autres à s’appréhender est venue frapper à ma porte. J’ai ouvert alors un cabinet de kinésiologie et de bibliothérapie où j’accompagnais des personnes à se réapproprier leurs histoires, leurs corps, leurs pouvoirs qui parfois s’étaient perdus en route… Depuis, mes propres activités artistiques se sont développées, j’ai aussi publié un roman, Le silence qui cache la forêt aux éditions Gorge Bleue en 2020, et je me concentre désormais sur l’écriture de livres, mais aussi la création de contenus destinés à faire se connecter des êtres humains à l’art de l’introspection. Pour ce faire, j’utilise les leviers de l’imaginaire, de la métaphore, et des symboles.

 

Comment avez-vous découvert l’astrologie ?

J’ai découvert l’astrologie un peu par hasard et seulement à l’âge adulte, parce que son côté divinatoire me rebutait (personnellement, ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse…). Et puis, j’ai toujours été passionnée de mythologie grecque, et quand j’ai vu que l’on pouvait utiliser l’astrologie comme un outil symbolique pour relier les êtres humains à ces mythes, ça m’a donné envie de m’y mettre. On retrouve les mêmes archétypes en astrologie et en mythologie, les planètes portent les noms des divinités de l’Olympe. Alors j’ai utilisé mon super-pouvoir de zèbre (je suis HPI et j’apprends très vite quand ça m’intéresse), et j’ai tout dévoré en un temps record pour maîtriser cet art de la lecture symbolique du ciel étoilé… Je peux être très monomaniaque quand j’ai une idée en tête, et je voulais utiliser cet outil très poétique pour créer des supports de développement personnel.

 

Qu’est-ce que ça vous a apporté dans votre vie ?

En plus de sa poésie, qui est pour moi le point fort de l’astrologie (je sais que ce n’est pas un parti-pris qui est courant dans le milieu, mais en tant qu’écrivaine c’est ma porte d’entrée pour l’utiliser…), j’ai découvert une façon de penser, de voir le monde, de me connaître aussi, bien différente de celle des études psychologiques ou des théories de développement personnel. J’ai appris l’art du sens, du symbole, et ça a totalement révolutionné mon rapport au monde, mais aussi à l’autre. En un sens, ça aide à lâcher prise sur le mental, à réveiller son instinct, à se reconnecter à ses sens. Mais pour utiliser l’astrologie ainsi, il faut laisser tomber les pensées toutes faites de type « tel signe du zodiaque, c’est ça », « tel aspect du thème natal, ça veut dire ça », « une personne née tel jour est destinée à ça »… et laisser opérer une forme de magie qui, selon moi, s’apparente à une certaine foi : on ne comprend pas tout, mais il se passe quelque chose qui fait du bien.

 

Que représente pour vous l’astrologie ?

Je suis un petit ovni dans ce milieu, parce qu’à mes yeux, l’astrologie est simplement l’un de mes outils pour poétiser mon monde et celui de ceux qui en ressentent aussi l’appel. Je ne suis pas du tout une Madame Irma, et j’en ai une pratique totalement dénuée de croyances ésotériques. Je n’ai pas voulu en faire une pratique spirituelle parce que mon but c’est de la présenter à toutes les curieuses et à tous les curieux, peu importe leurs croyances et leurs fois. C’est un choix très personnel de positionnement, je ne me considère pas comme astrologue, c’est un mot que je n’ai jamais utilisé pour me définir. Je n’y cherche aucune réponse, je crois plutôt qu’elle aide à se poser des questions pertinentes, à s’écouter, à se découvrir. L’astrologie est pour moi un voyage à l’intérieur de nous, pas un support extérieur comme un oracle.

 

À quoi sert-elle ?

Tout dépend de qui l’utilise, j’imagine… Pour ma part et dans les créations que je propose, elle est un outil introspectif, un moyen de parler de soi avec des images, une ressource pour se raconter et se découvrir, un réservoir à possibles, une voie de différenciation un peu plus sexy que la psychanalyse classique.

 

Comment bien l’utiliser ?

Encore une fois, chacun l’utilise de la manière dont il souhaite. Si l’on veut l’utiliser comme un outil introspectif, en revanche, c’est vraiment très important de découvrir l’astrologie avec quelqu’un qui ne te définit pas à ta place. En astrologie psychologique, méthode que j’apprends à des élèves depuis l’an passé, on facilite le voyage vers soi du consultant, mais on ne lui explique pas qui il est, ni ce qu’il devrait faire. On le connecte à lui-même en passant par le ciel étoilé, comme un filtre poétique de son existence.

 

Nous sommes en mai, quelles sont les informations, les éclairages que vous pourriez nous communiquer pour cette période ?

Puisque je ne fais pas d’astrologie prédictive, je ne suis pas la mieux placée pour répondre à cette question. Je trouve toujours que les réponses sont visibles dans la nature elle-même… Doucement, la vie sort de terre, les bourgeons se forment, ça verdoie, ça fleurit. Sortons doucement de nos nids avec la lenteur du Taureau (c’est sa saison !) qui permet de profiter pleinement du voyage, du temps présent et du Soleil qui nourrit de sa douce lumière. On dit qu’en mai, il faut faire ce qu’il nous plait. C’est clairement la saison du chill et du plaisir des sens.

 

Et si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?

À transmuter ce qui plombe l’être humain en or !

 

 

 

Découvrez la suite lundi prochain…

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram