MENU

       

 

 

Roger Fiammetti est kinésithérapeute et ostéopathe en Belgique, il a mis au point l’ostéopathie somato-émotionnelle. Il est également conférencier et auteur. Son dernier ouvrage « Se libérer du sentiment d’abandon et des angoisses de séparation » est paru aux éditions Guy Trédaniel.

https://www.editions-tredaniel.com/se-liberer-du-sentiment-dabandon-et-des-angoisses-de-separation-p-9455.html

 

Pour découvrir son univers :

https://www.fiammetti.com

 

 

Les « Rencontres lumineuses » de novembre sont consacrées à la libération du sentiment d’abandon et des angoisses de séparation. Roger Fiammetti est mon invité. Je le remercie de son éclairage et de nos échanges par mail.

 

 

 

Le corps exprime des mémoires enfouies. Pouvez-vous développer ? De quelle façon ? Sous quelle forme ?

Le corps parle, il retient tout et nous l’exprime par des messages que l’on peut détecter à travers les tissus ou à travers des dysfonctions. N’attendons pas la maladie qui est déjà un cri plus qu’une parole. Quand l’enfant vit un conflit, qu’une émotion n’est pas exprimée, elle s’imprime. Le corps conserve les tensions dans des tissus bien spécifiques qu’on appelle les fascias. Autrefois, ils étaient considérés comme des enveloppes qui transmettaient les tensions de muscles en muscles. Actuellement, les recherches de plus en plus nombreuses et de plus en plus approfondies démontrent que les fascias possèdent un réseau vasculaire et nerveux. Ils possèdent des fuseaux neuromusculaires. Un peu comme le péritoine, ils sont maintenant considérés comme un système à part entière. Le corps envoie les sensations, les informations au thalamus, dans le cerveau qui va réagir et engendrer la production d’hormones via l’hypophyse et l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénal. Une émotion sera concrétisée par une réaction hormonale et une réaction dans les tissus. Nous sommes gouvernés par nos émotions et par nos hormones. Les fascias gardent en mémoire les tensions vécues et non-exprimées. Ils informent, en silence, notre système nerveux et conditionnent nos comportements, notre posture, nos réactions. Aller à la rencontre de notre corps, c’est aller à la rencontre  de notre subconscient. L’hypnose est une méthode bien connue de tous. L’approche Somato-Emotionnelle est une approche des émotions par le corps qui fait ses preuves également.

 

Vous êtes kinésithérapeute et ostéopathe. Comment avez-vous découvert l’ostéopathie somato-émotionnelle ? 

J’ai eu la chance, au début de ma carrière, de découvrir « La libération somato-émotionnelle et au-delà » de John Upledger  à travers un séminaire dirigé par un de ses assistants. Cela a transformé mon angle de vue et il est inconcevable pour moi de ne pas considérer un individu et ses douleurs, ses conflits sans s’intéresser à ses émotions conscientes ou non. Durant mes années de pratique professionnelle, j’ai eu le loisir de peaufiner cette technique et de mettre en place l’approche somato- émotionnelle.

 

Qu’est-ce que c’est ? 

Elle permet de décrypter à travers le corps, les tissus, les organes les émotions enfouies dans les tissus, qui désorganisent l’homéostasie, l’équilibre, l’harmonie. Cette technique basée sur les liens entre le système nerveux, le corps, les organes s’inspire des relations que fait la Médecine Traditionnelle Chinoise entre le corps et les émotions. Le support offert au patient permet à ses tissus, à son corps de se libérer des nœuds inscrits dans les fascias, de libérer des tensions profondes et de laisser émerger des peurs, des émotions enfouies. C’est une technique manuelle, non intrusive, où le patient libère ce que le corps suggère, c’est le corps du patient qui dirige la manœuvre et qui libère ce qu’il a à libérer.

 

À quoi sert-elle ? 

À se débarrasser des tensions qui parasitent notre corps, qui désorganisent nos systèmes, qui déséquilibrent notre corps, notre posture, qui exagèrent nos réactions émotionnelles face à un conflit, qui minimisent notre bonne gestion face à des dangers, des peurs. Un  esprit sain dans un corps sain. Le corps libéré des tensions et des émotions qui le parasitent peut mieux fonctionner et retrouver son bien-être.

 

Peut-elle aider à se libérer des blessures d’abandon et de séparation ?

Absolument. La blessure d’abandon est le traumatisme, c’est la façon d’appréhender le trauma (la séparation). Selon l’émotion qui s’est cristallisée lors de la séparation : la colère, la culpabilité, la trahison, la tristesse, la sensation de mort imminente, nous pourrons décrypter et réduire les effets de l ‘émotion responsable de la mauvaise interprétation du trauma. L’enfant qui a perdu un proche sans avoir pu faire le deuil pourra à l’âge adulte mal gérer ses émotions et les séparations, car il s’est senti abandonné au moment du décès. La culpabilité éventuelle ressentie à ce moment-là pourra être mise en évidence et traitée, de sorte qu’il arrêtera de s’autodétruire et de s’auto-punir. La gestion des séparations ultérieurement sera plus efficace et le sentiment d’abandon ne sera plus induit. L’enfant qui a été « oublié » dans sa chambre, peut avoir développé un sentiment de mort imminente, une peur de mourir. Le libérer des tensions liées à cette peur pourra permettre de mieux gérer des situations de danger sans se sentir abandonné.

 

À qui s’adresse-t-elle ? Aux adultes ? Aux enfants ? Aux bébés ?

À tout le monde. Plus vite on intervient, mieux c’est. Moins  il y a de couches à effacer, mieux c’est.

 

Comment se déroule une séance ?

On décrypte le corps. On recherche les zones en tension. On laisse parler le corps. Le support offert au patient permet à ses tissus, à son corps de se libérer des nœuds inscrits dans les fascias, de libérer des tensions profondes et de laisser émerger des peurs, des émotions enfouies. C’est une technique manuelle, non intrusive, où le patient libère ce que le corps suggère, c’est le corps du patient qui dirige la manœuvre et qui libère ce qu’il a à libérer.

 

 

Découvrez la suite lundi prochain…

 

Retrouvez l’article précédent :

https://valeriemotte.com/se-liberer-sentiment-dabandon-angoisses-de-separation-roger-fiammetti-1-4/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram