Adri 1 est un jeune artiste touchant et bienveillant aux multiples talents. Vous avez pu le découvrir cette saison lors des auditions de l’émission The Voice. Il a interprété la chanson « The Greatest Show » issue du film « The Greatest Showman ». Après avoir participé à différentes comédies musicales dont « Résiste », il est actuellement sur la scène du Théâtre Le Mélo d’Amélie à Paris dans son spectacle solo « Le piano perd les pédales » mis en scène par Alex Goude. Un spectacle interactif qui nécessite beaucoup d’improvisation et de souplesse. Adri 1 vous surprendra par sa joie de vivre, son humour et sa sensibilité.

 

Pour réserver vos places :

https://www.weezevent.com/le-piano-perd-les-pedales

 

 

Pour découvrir l’univers d’Adri 1 :

 

@adri1officiel sur Instagram & Twitter

 

https://www.adri1officiel.com

https://www.facebook.com/Adri1officiel/

https://www.youtube.com/watch?v=sh4fbkDx6fA

 

Son clip Nathan :

https://www.youtube.com/watch?v=J2JZxzM1SCA&app=desktop

 

 

Adri 1 est mon invité des « Rencontres féeriques ». Chaque jour de la semaine, je partagerai un extrait de son entretien. Je le remercie de sa gentillesse, de sa disponibilité et de sa douceur. Je le remercie également de sa compréhension suite aux problèmes techniques que nous avons rencontrés. Une blague de mes amies les jolies fées.

 

 

La magie a une place importante dans ta vie ? Raconte…

J’aime bien le mot magie. La magie me fait penser à quelque chose de positif, de sympathique. On a envie de lui faire un câlin. C’est chouette car on fait des trucs qui ne sont pas possibles à première vue, on repousse un peu les limites. On fait apparaître des choses de nulle part. Ça me fait penser à la magie de Disney, les dessins animés.

 

À quel âge as-tu découvert la magie ? Petit, tu avais reçu une boîte de magicien ?

Petit j’avais déjà deux, trois tours. L’été j’allais avec ma famille à l’Ile de Ré. Le matin ou le soir, sur les marchés, il y avait toujours un magicien qui nous connaissait bien. Pendant que ma maman et ma sœur allaient faire des courses, je restais devant le stand de magie, passionné. En rencontrant Alex Goude, qui met en scène des spectacles de magie, j’ai pu passer une étape supérieure dans la magie. Il m’a fait découvrir encore plus cet univers. Je suis très content de ça.

 

Tu parlais de l’univers de Disney, tu fais du doublage. Qu’est-ce qui te séduit le plus dans cet exercice ? C’est différent de jouer la comédie sur scène ?

Le milieu du doublage c’est vraiment un domaine que j’aime beaucoup, ça ne ressemble à rien. Ça mélange plein de choses, le travail de l’acteur pour pouvoir se mettre dans la peau des personnages, le travail de chanteur parce qu’il faut travailler avec sa voix, en la modifiant ou non. On parlait du lâcher-prise, il y a une grande part instinctive, une part d’impro. On découvre ce qu’on va faire seulement le jour J. On découvre la voix de notre personnage en écoutant l’extrait en norvégien, en japonais, en anglais… Ensuite c’est le silence sur le plateau, il y a juste le texte en français qui arrive et il faut donner une voix à ce personnage. C’est un travail instinctif mais aussi technique.

 

Est-ce que jouer sous toutes ses formes, ce n’est pas un moyen de garder ton âme d’enfant éveillée ?

Si carrément. Je suis à l’écoute de mon âme d’enfant.

 

Est-ce que parfois ton petit Adrien te parle. Que te dit-il ?

Il me dit plein de choses et je le rassure en lui disant que plus tard « ce sera cool ». On discute sur nos choix de vie.

 

Comment parviens-tu à te ressourcer car tu es super dynamique voire hyperactif ?

Je mange beaucoup de pommes, il faut venir voir le spectacle pour comprendre. Je fais du sport, de la danse évidemment, des arts martiaux. Il y a la boxe mais je fais aussi du Penchak Silat. C’est un art martial où il y a un côté concret du combat et un autre plus démonstratif, presque dansé. Parfois ça se rapproche du yoga.

 

Et du yoga ?

Je n’en fais pas souvent et pourtant à chaque fois j’ai beaucoup aimé le fait d’être dans une bulle agréable.

 

On est à l’écoute de soi, de son corps, de son souffle.

Carrément. Ce n’est pas facile de s’écouter, de prendre ce temps pour soi dans nos vies à 100 à l’heure.

 

Et la méditation ?

J’ai eu des petites ébauches notamment quand j’ai fait du yoga. Finalement ma forme de méditation, c’est peut-être quand je suis dans mon bain. Je crois que je passe plus de temps dans mon bain que dans mon lit. Je suis un grand fan des bains moussants. Ce temps est un peu ma bulle protectrice. Quand ça ne va pas, je me fais couler un bain.

 

Et qui est Adrien ? Ce garçon surprenant.

C’est un petit gars sympathique qui ne veut faire de mal à personne. Il a commencé sa nouvelle vie, il n’y a pas longtemps. Il est content d’être dans cette deuxième vie.

 

Tu te sens à ta place plus qu’avant ?

Ah oui, avant je n’étais pas du tout à ma place. Depuis que je fais des choses artistiques, je me sens tout à fait à ma place. Mais qui est Adrien ? C’est quelqu’un de gentil et sensible.

 

Hypersensible ?

Très sensible, peut-être.

 

Avec une intuition développée ?

J’essaie d’y faire attention. C’est important, il faut s’écouter.

 

Tu l’écoutes depuis toujours ? Ou c’est depuis ta nouvelle vie ?

C’est depuis ma nouvelle vie. Avant je ne l’écoutais pas.

 

 

Découvrez la suite demain…

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/adri1-1-5/

http://valeriemotte.com/adri1-2/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn