Sylvie Retailleau est auteure, coach et conférencière. Après plus de vingt ans passés dans le monde de l’entreprise, c’est désormais à travers l’écriture, les conférences, les séminaires et le coaching qu’elle a choisi de guider les autres vers plus de conscience, de paix intérieure pour les inspirer à oser être Soi.

 

Pour découvrir son univers :

http://croireensesressources.com

 

Son roman initiatique « Virage – La fin d’une tourmente » est paru aux éditions Le courrier du livre. Cet ouvrage est une bouffée d’air frais. Il évoque toutes les ressources et les clés que nous possédons au plus profond de notre être. Ce livre a résonné en moi car j’essaie d’appliquer quotidiennement cette philosophie de vie et de la partager humblement aux personnes que j’accompagne. Il a les couleurs qu’apprécient mes amies les jolies fées.

 

À découvrir :

http://www.editions-tredaniel.com/virage-la-fin-dune-tourmente-p-8039.html

 

 

Sylvie Retailleau est mon invitée des « Rencontres féeriques ». Chaque jour de la semaine, je partagerai une partie de notre échange. Je la remercie de sa confiance et de son authenticité.

 

 

Quant à la réalisation de nos rêves, on a tendance à s’auto-saboter. Est-ce la peur qui bloque ainsi ?

Effectivement, seules nos peurs bloquent ou freinent la réalisation de nos rêves. Quand nous cessons de croire aux histoires que nous nous racontons, nous laissons alors la vie nous dérouler son tapis rouge.

 

Finalement oser écouter son cœur est la réponse à tous nos doutes ? On se reconnecte à notre âme et non plus à notre ego ?

J’ai longtemps considéré l’Ego comme un ennemi, et j’ai constaté que cela apporte encore plus de résistances, comme si nous étions coupés en deux, écartelés, le bon et le méchant et sans nous en rendre compte nous maintenons cette sensation de séparation et nous nous éloignons de notre Unité. Pour moi, la pratique la plus simple est de reconnaître à chaque instant ce qui est en train d’être nourri, est-ce la peur ou l’amour ? Si c’est la peur, je le reconnais et je peux décider ou non de choisir autre chose. Ainsi nous entrons dans notre pleine puissance de parfait créateur.

 

Vous abordez également la célébration de nos réussites, de nos avancements. Pourquoi ?

Cela pourra être utile, du moins pendant un moment, pour les personnes qui ont une grande tendance à se dévaloriser, se saboter, se sous-estimer. Chez ces personnes, seules sont vues les faiblesses, les erreurs et elles ont tendance à banaliser leurs réussites. Il est donc important de redorer l’image qu’elles ont d’elles-mêmes. Pour elles, aucun risque de tomber dans l’orgueil.

 

Sortir de sa zone de confort en effraie plus d’un. Qu’en pensez-vous ?

Ce que la plupart des personnes ignorent c’est que la zone de confort est véritablement un pur inconfort. C’est rester dans sa zone de confort qui est le plus douloureux. L’image que je pourrais donner c’est d’être dans une prison, mais comme nous avons repeint les barreaux en couleur, nous ne croyons pas être dans une prison. Là encore, ce sont les peurs qui peuvent nous y maintenir. Or, oser reconnaître la merveille que nous sommes, et ainsi suivre ses élans, ouvre la voie à des émerveillements qui vont bien au-delà ce que nous aurions pu imaginer.

 

 

Découvrez la dernière partie demain…

 

http://valeriemotte.com/sylvie-retailleau-3-5/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn