MENU

            

 

Flavia Mazelin Salvi est journaliste spécialisée en psychologie et conseillère éditoriale (Psychologies magazine). Elle est également l’auteure de plusieurs ouvrages sur le zen. Dans Ma vie en mots, paru aux éditions Le Courrier du livre, elle réunit deux de ses passions : l’écriture et la poésie.

https://www.editions-tredaniel.com/ma-vie-en-mots-p-9756.html

 

 

Flavia Mazelin Salvi est mon invitée des « Rencontres féeriques » de cette semaine. Chaque jour, découvrez une partie de son interview. Je la remercie de cet échange et de ce partage.

 

 

La créativité a une place importante dans votre quotidien ? Que signifie-t-elle ?

La créativité est au cœur de ma vie. Quand je cuisine, quand j’écris, quand j’échange…  Je fais en sorte de faire les choses et de les vivre avec, ce que l’on appelle dans la tradition zen, « l’esprit du débutant ». Le débutant découvre tout, pour lui rien n’est répétitif, rien n’est ennuyeux, tout est à faire de manière fraîche et neuve. Pour moi, c’est cela la créativité, poser un regard toujours neuf sur les gens et les choses, et aussi, faire le plus de choses possibles avec ses mains en suivant son feeling, sans complexes :  dessiner, peindre, cuisiner, fabriquer des choses… Être vivant, c’est être créatif, et être créatif, c’est jouer.

 

Se manifeste-t-elle ailleurs que dans l’écriture ?

Oui, avec enthousiasme. Je fais de la broderie « sauvage », des collages, des dessins… Je m’amuse en prenant mes jeux au sérieux et sans me prendre au sérieux.     

                

Que représente pour vous la poésie ?

C’est « un art de la vie », pour reprendre l’expression du merveilleux poète Christian Bobin. On peut vivre en poésie sans en écrire, mais si on pense en poète, alors on devient poète. Penser en poète, c’est voir le bon et le beau partout, avoir envie de le partager plutôt que de l’acheter ou de le vendre. C’est respecter le vivant, tout le vivant, et se sentir relié à lui. C’est aussi voir l’extraordinaire dans l’ordinaire, la poésie dans les petites choses très simples, très humbles, du quotidien. Mais sûr, c’est aussi une manière de jouer avec les mots, de créer des images, des univers, de susciter des émotions, d’inventer une musique  qui touche le cœur et l’esprit simultanément.

 

Etes-vous à l’écoute de votre âme d’enfant ?

Je crois, oui. C’est elle qui me donne le goût du jeu, du partage, et qui ne me fait pas prendre au sérieux les rôles sociaux, la représentation, tout ce qui consiste finalement à se donner de l’importance ou à donner de l’importance aux choses qui n’en ont pas comme « le pouvoir » ou « la réussite matérielle ».

 

Est-ce que la petite Flavia vous parle ? Que vous dit-elle ? Et la grande lui répond ?

La petite Flavia dit : « j’ai peur de…  » Et la grande Flavia lui répond : « si tu me donnes 3 arguments absolument irréfutables prouvant que ce que tu redoutes va se passer comme tu le redoutes, je te croirai.  Et je te demanderai alors de me trouver 3 plans B pour éviter ou amortir le choc de ce que tu redoutes. « 

 

Aujourd’hui, qui est Flavia Mazelin Salvi ?

Une femme qui veut continuer à explorer, à jouer et à partager.

 

 

Découvrez la suite demain…

 

Retrouvez l’article précédent :

https://valeriemotte.com/flavia-mazelin-salvi-vie-mots-1-5/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram