MENU

                      

                                          photo © Studio Bontant

 

Isabelle Fontaine est auteure en développement personnel. Fondatrice du site « Histoire d’intuition », elle se consacre à transmettre sa passion pour l’intuition, la synchronicité et le langage symbolique à travers ses livres, articles, stages et conférences. Elle accompagne aussi à titre individuel des personnes sur un chemin de connaissance de soi et de transformation intérieure.

Son livre  « Transformez votre vie avec les synchronicités »  est paru le 8 avril aux éditions Eyrolles.

https://www.editions-eyrolles.com

 

Pour découvrir l’univers d’Isabelle :

http://www.histoiredintuition.com

 

 

Les « Rencontres lumineuses » d’avril sont consacrées aux synchronicités. Isabelle Fontaine est mon invitée. Chaque lundi, découvrez une partie de son entretien. Je la remercie de ce partage éclairé.

 

 

Dans votre livre, vous abordez les oracles, la nature, les rêves. Facilitent-ils cette connexion ?

Les oracles, qui viennent traditionnellement de l’Antiquité grecque, sont un moyen de simuler la synchronicité en jouant à interroger le hasard… lequel n’existe bien sûr pas ! Un exemple puissant d’oracle est le Yi King, ou Livres des Transformations. C’est un recueil de sagesse millénaire chinoise d’inspiration confucéenne et taoïste, dont d’ailleurs Jung  était adepte et qu’il utilisait dans ses consultations. On peut aussi jouer au hasard avec des tirages au sort, c’est toujours très stimulant ! La nature quant à elle est l’un des lieux privilégiés d’expression de la synchronicité, où des animaux peuvent se manifester à nous, porteurs de messages. Les rêves quant à eux sont la voie royale dans tout travail de développement personnel et spirituel. Ils établissent une connexion directe avec notre inconscient, notre âme et peut-être même nous mettent en lien avec d’autres plans de conscience. Certains songes ont un caractère synchronistique lorsqu’un scénario ou un détail signifiant du rêve se manifeste ensuite dans le réel. Ce pont entre matière et esprit pourrait témoigner d’une sorte de faille spatio-temporelle permettant de modifier le futur et le présent par effet rétroactif…

 

En cette période de grandes transformations énergétiques, quels conseils pourriez-vous proposer pour mieux l’appréhender ?

Oser suivre la voie de son cœur, et aller dans le sens de ce que l’on sait tout au fond de soi et qui n’est pas toujours facile à écouter. Tôt ou tard, on y sera confronté, d’une manière ou d’une autre. L’âme cherche en effet par tous les moyens à se faire entendre, elle ne renonce jamais. Dans ce moment de changement de paradigme, il nous est demandé plus que jamais d’être nous-même, dans notre vérité nue. C’est un challenge absolu, à l’heure où le culte de l’image et de la performance sont élevés en valeurs de réussite. Trois qualités d’être peuvent nous aider sur ce chemin : la sincérité – être vrai avec soi et les autres -, le courage – poser les actes et agir avec le cœur – et le lâcher prise – cesser de vouloir absolument tout contrôler -. Si on s’engage à respecter ces valeurs-piliers autant que possible, au quotidien, dans les grands et petits moments de l’existence alors, énergétiquement, vibratoirement parlant, on s’élève. On progresse sur notre chemin de vie. 

 

La gratitude – si chère à mes amies les fées  –  est pour vous une façon de recevoir ces synchronicités ?

Bien sûr, je ne saurai contredire les fées ☺ Etre humble, dans le sens de sa racine étymologique humus, près de la terre, est une voie pour se déployer dans sa pleine puissance d’être. La gratitude lui est intimement liée. Dire merci, à la vie, à l’univers, y compris pour ce qui est difficile, est un sésame pour être plus aligné avec soi, avoir les bonnes intuitions et vivre les synchronicités qui vont avec. Mais là aussi, ne soyons pas trop pressés ou exigeants. La gratitude s’apprend, parfois elle demande du temps à s’expérimenter pleinement car d’autres énergies comme la colère ou le sentiment d’injustice ont besoin de se manifester et d’être écoutés. Etre humble, c’est aussi accepter cela. C’est être un humain pleinement incarné dans ses fragilités et ses forces.

 

Pour conclure, si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ? 

Mais je crois bien déjà en avoir une, comme d’ailleurs potentiellement tout être humain qui en accepte la possibilité de l’existence ! Lorsqu’on chemine vers plus de conscience, on se rend compte que l’on est un être créateur aussi bien qu’un être créé. Le champ d’action est infini. Personnellement, je me sers de ma baguette magique pour mettre plus d’humanité en mon cœur, et par là même je l’espère, dans le cœur de l’humanité.

 

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/isabelle-fontaine-synchronicites-1-4/

http://valeriemotte.com/isabelle-fontaine-les-synchronicites-2-4/

http://valeriemotte.com/isabelle-fontaine-les-synchroncites-3-4/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram