MENU

 

 

 

           

                                       crédit photo : Lorène Creuzot

 

 

Grâce à la numérologie, Céline Colle, bloggueuse accompagne les autres sur le chemin de la connaissance de soi et les aide à révéler leur plein potentiel.

Son premier roman « Toutes ces vies où nous nous sommes aimés » est paru aux éditions Jouvence.

https://editions-jouvence.com/livre/toutes-ces-vies-ou-nous-nous-sommes-aimes/

 

Pour découvrir son univers :

www.beattitudes.fr

 

 

Céline Colle est mon invitée des « Rencontres féeriques » de cette semaine. Chaque jour, découvrez une partie de son interview. Je la remercie de cet échange et de ce partage.

 

 

Quel est votre parcours, votre histoire personnelle ?

Je suis née en Bourgogne, à Beaune, une ville où se croisent des visiteurs du monde entier. J’ai toujours aimé les histoires, celles que racontent les livres mais aussi les vieilles pierres et les gens que je rencontre. Petite, j’adorais écouter mon grand-père me raconter comment il avait vécu la guerre, échappé aux allemands. Lorsqu’il a fait une EMI (Expérience de Mort Imminente), j’avais dix ans. Je suis la seule à qui il a confié cette histoire merveilleuse. Il avait senti qu’il pouvait me parler de ces choses-là. Cela m’a autorisée très tôt à me poser des questions sur la Vie et la Mort. J’étais une enfant sage qui veillait à ne pas faire de vagues pour être aimée et reconnue. J’ai porté pas mal de masques que je m’emploie à retirer depuis quelques années. J’ai fait des études de lettres modernes car je me destinais au professorat puis j’ai bifurqué vers la communication et les relations presse pour finalement devenir journaliste. Mon cheminement m’a menée vers la spiritualité, le développement personnel et les méthodes de soin alternatives. J’ai eu envie de partager ces fabuleuses rencontres à travers un blog (www.beattitudes.fr). Mes pérégrinations m’ont menée jusqu’à la numérologie que je pratique depuis presque trois ans. Grâce à ce formidable outil de connaissance de soi, j’accompagne les gens et les aide à révéler leur plein potentiel. Et puis j’écris, puisque c’est ma passion. J’espère transmettre à travers mes histoires, un peu de ce que j’ai appris, ce qui me porte, ce qui m’a guérie et ainsi participer à l’apaisement des cœurs qui me liront.

 

Êtes-vous à l’écoute de votre âme d’enfant ?

Pas toujours malheureusement. Pas assez en tout cas. Je le suis quand je m’émerveille face à la nature, quand je danse, lorsque j’écris, quand je joue vraiment avec ma fille, quand je ris.

 

Est-ce que la petite Céline vous parle ? Que vous dit-elle ? Et la grande lui répond ?

La petite Céline ne me parle pas, elle me regarde. Elle ose dans son attitude, montrer cette vulnérabilité que je cachais autrefois. Je la regarde avec beaucoup d’émotion car je perçois cette sensibilité extrême qui était la mienne et que j’ignorais, ce manque de confiance en soi et cette difficulté à s’aimer, s’estimer, être fière d’elle. Alors, la grande Céline la rassure et lui dit tout ce qu’elle a besoin d’entendre : qu’elle est une belle personne, intelligente et, surtout, qu’elle ait confiance en elle, en la Vie, qu’elle n’est pas toute seule, qu’elle est guidée et protégée, qu’elle y arrivera, qu’elle parviendra à réaliser ses rêves.

 

Aujourd’hui, qui est Céline Colle ? 

Extérieurement, une maman, une compagne, une amie, une fille, une sœur, une tante, une auteure et une numérologue comblée. Intérieurement, une meilleure version d’elle-même mais toujours et encore perfectible.

 

De quelle façon, accompagnez-vous les personnes qui vous sollicitent et vous suivent sur votre blog ?

Si elles ont des questions, je tente d’y répondre. J’accompagne surtout mes consultants en numérologie. Je les aide à mieux se connaitre et se comprendre. Lorsque les numéros soulèvent des problématiques de mémoires familiales ou autres, je leur conseille des ouvrages, des méthodes, des thérapeutes qui pourraient les aider à avancer. J’espère aussi accompagner celles et ceux qui en ont besoin à travers mes ouvrages.

 

Êtes-vous à l’écoute de votre intuition ?

Oui beaucoup. J’ai parfois ce qu’on appelle des fulgurances intuitives. C’est d’ailleurs ainsi que m’est venue l’idée d’écrire ce roman, alors que j’étais en train d’éplucher des pommes de terre. Lorsque je délivre des thèmes, je ressens d’où vient le problème, ce qu’il va être essentiel de travailler pour la personne. Je sens les gens, les lieux et je sais parfois ce qu’il va arriver. J’apprends à l’écouter de plus en plus et à lui faire confiance. Bien entendu lorsque j’écris, elle est tout aussi présente sous forme d’inspiration.

 

Est-ce que les synchronicités sont présentes dans votre vie ? Est-ce que vous auriez un signe incroyable à nous partager ?

Les synchronicités sont très présentes dans ma vie. Elles le sont dans la vie de chacun je pense mais nous ne sommes pas toujours prêts et disposer à les voir. Je pourrais vous en raconter plusieurs mais je vais vous raconter celle-ci : en 2015 une somatothérapeute dont j’étais assez proche me tend un magazine à la fin de la séance en me disant « tu as quelque chose à faire avec ce magazine mais je ne sais pas quoi. » C’était le magazine « Inexploré ». Je découvre alors l’interview de Lydie Castells sur son approche de la numérologie. Je trouve cela passionnant et décide de lui confier mon thème. Convaincue par la méthode, je fais paraitre un article sur mon blog. Deux ans plus tard pour me remercier de cet article qui lui avait amené plusieurs consultants, elle m’offre son livre sur la numérologie qui venait de paraitre. J’étais moi-même en recherche d’un éditeur pour mon premier livre « Trouver l’amour sans le chercher » paru en 2018. Je la félicite et lui fais remarquer combien il est difficile de se faire éditer. Le lendemain elle rencontrait son éditrice et, convaincue par ma plume et le sujet de mon ouvrage, elle lui parlait de moi. C’est ainsi que trois mois plus tard, je pénétrai à mon tour dans le sérail du monde éditorial. C’est ce même livre sur la numérologie qui devait me convaincre de devenir numérologue et c’est évidemment à Lydie Castells qu’est revenue la mission de m’initier. Il m’est arrivé des tas d’autres choses encore dont le magazine Inexploré fut à l’origine. Je raconte cette série de synchronicités sur mon blog, à travers un article intitulé « Le hasard n’existe pas ». 

 

Que représente la mort pour vous ? 

Pour moi, la mort n’existe pas. Elle est juste un passage vers une autre réalité, un lieu où notre âme continue d’évoluer, de travailler sans doute. 

 

Si vous deviez choisir une chanson qui définisse la perte d’un être cher, la mort… Pourquoi ?

Je dirais « Vole » de Céline Dion qui encourage et rassure l’être aimé et qui parle de la mort comme d’une libération.
 
Vole, vole petite flamme
Vole mon ange, mon âme
Quitte ta peau de misère
Va retrouver la lumière

 

Tout est dit… 

 

 

 

Découvrez la suite demain…

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/celine-colle-toutes-ces-vies-ou-nous-nous-sommes-aimes-1-5/

http://valeriemotte.com/celine-colle-toutes-vies-sommes-aimes-2-5/

 

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram