MENU

                    

Intéressé très jeune par la spiritualité indienne, François Leleu a pratiqué dès l’âge de 19 ans la méditation. Naturellement, il s’est tourné vers l’étude des textes traditionnels hindous, les védas, et en particulier le Jyotish, l’astrologie védique. Il y a découvert une manière simple et fluide de décrire les fonctionnements intérieurs et subtils de l’Être que nous sommes. Il propose aujourd’hui des consultations individuelles, des conférences ainsi que des formations de Jyotish pour de futurs professionnels ou des particuliers. Son ouvrage « Découvrez l’astrologie indienne » est paru aux éditions Guy Trédaniel.

 

https://www.editions-tredaniel.com/francois-leleu-auteur-4610.html

 

Pour découvrir son univers :

http://www.astro-inde.com

Facebook / Instagram : @leslunesdejupiter

 

 

Les « Rencontres lumineuses » de mai sont consacrées à l’astrologie. Chaque lundi, vous découvrirez un auteur ou/et un astrologue qui vous présentera son ouvrage ou sa passion pour cet art, cette discussion avec le ciel.

 

 

Bonjour, pourriez-vous nous présenter votre ouvrage ?

C’est une introduction à l’astrologie sidérale indienne qui permet à chacun de percevoir dans sa carte natale les forces et les faiblesse planétaires. L’ouvrage porte aussi sur la mise en place des moyens correctifs en fonction de ces éventuelles faiblesses. Pour le Jyotish (astrologie védique de l’Inde) les faiblesses de certaines planètes indiquent le retour d’un karma ancien qui crée des fonctionnements intérieurs tendus ou confus et des événements extérieurs dysharmonieux. Avec la mise en place des moyens correctifs, les énergies karmiques sont partiellement ou totalement transmutées.

En ce sens, l’astrologie indienne est une astrologie de transformation et non une astrologie de fatalité, c’est cette vision qui est développée dans le livre.

 

Quelle est la différence entre l’astrologie occidentale et l’astrologie indienne ?

Le Jyotish ou astrologie védique présente quatre différences essentielles par rapport à l’astrologie occidentale.

Premièrement, le Jyotish est dit « astrologie sidérale » : il se base sur la position exacte des astres dans le ciel. De ce fait, il prend en compte la précession des équinoxes, c’est-à-dire le décalage de l’axe terrestre au fil du temps, reculant de 0,014 degrés chaque année (Ayanamsha).

En pratique, ce décalage implique de nos jours une différence de 24 degrés environ entre les cartes natales de l’astrologie occidentale tropicale et celles de l’astrologie védique sidérale.

Par exemple, si vous êtes ascendant Lion à 16 degrés en astrologie occidentale, vous devenez ascendant Cancer à 22 degrés en Jyotish.

Une deuxième différence importante est que dans le Jyotish, c’est la place de la Lune qui va vous indiquer votre signe, et non pas la place du Soleil. Des deux luminaires, les rishis, ces sages qui ont découvert l’astrologie il y a plus de 6000 ans, ont choisi de privilégier la Lune, qui leur paraissait le corps céleste le plus à même de donner des indications sur ce que nous sommes.

La Lune en effet représente l’esprit, l’âme, le ressenti, elle est l’organe qui reçoit la lumière du soleil (le Soi) et la reflète. Le degré de maturité de l’âme est indiqué par la position et la force de la Lune qui exprime les qualités d’ouverture, de réceptivité et de sensibilité, signes de l’évolution du natif.

Nous pouvons indiquer comme troisième différence l’existence du système des périodes planétaires (dashas), spécifique au Jyotish. A chacun des neuf corps célestes (grahas) est attribué une durée planétaire donnée. Traditionnellement, l’ensemble des neuf périodes couvre une durée de 120 ans. Ces périodes se succèdent suivant une séquence fixe : Lune, Mars, Rahu, Jupiter, Saturne, Mercure, Ketu, Vénus, Soleil.

L’on peut naître à tout moment de cette séquence, en fonction de la position de la Lune dans la carte natale. Les caractéristiques des planètes dans votre thème vont influencer les périodes qu’elles régissent.

Enfin, la quatrième spécificité de l’astrologie védique par rapport à l’astrologie occidentale est qu’elle propose des moyens correctifs face aux éventuelles difficultés perçues. Le thème n’indique pas une situation figée résultant de la fatalité. Il nous donne des indications sur certaines faiblesses planétaires issues d’un karma plus ou moins lourd que l’on peut faire disparaitre, ou atténuer, en appliquant divers moyens correctifs (Upayas).

 

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ? Comment avez-vous découvert l’astrologie ? l’astrologie indienne ?

Je me suis rapidement tourné vers la spiritualité indienne et les Védas en pratiquant dès l’âge de 19 ans une technique de méditation avec mantra que je pratique toujours aujourd’hui. J’ai été avocat pendant une bonne partie de ma vie professionnnelle et, au début des années 1990, je suis tombé par hasard sur un petit cours d’introduction à l’astrologie indienne chez un ami. Après avoir parcouru le document, je me suis rendu compte que je comprenais très aisément les principes et le fonctionnement de cette connaissance, alors que je n’avais jamais été intéressé par aucune astrologie !

J’ai ainsi commencé à donner des consultations pour la famille et les amis, puis à de plus en plus de personnes. Depuis que je suis en retraite, je propose des consultations, des cours et des conférences dans le cadre de l’association Les lunes de Jupiter.

 

Qu’est-ce qu’elle vous a apporté dans votre vie ?

Le Jyotish m’a apporté une plus grande connaissance de mon fonctionnement intérieur, de ma personnalité et de l’âme que je suis. Il m’a également fourni des explications sur certains événements difficiles de mon existence passée, présente et future. Cela m’a ainsi apporté de grands éclaircissement, de la clarté et de l’apaisement.

 

Que représente pour vous l’astrologie ?

C’est un immense accélérateur d’évolution spirituelle. La lecture de la carte natale fonctionne comme un GPS  de l’existence qui indique où vous en êtes, où vous allez et comment vous devez y aller. C’est un gain de temps et d’énergie précieux !

 

À quoi sert-elle ?

Après la lecture des forces et faiblesses, l’astrologie védique propose de mettre en place divers moyens correctifs permettant de transformer notre existence. Parmi les nombreuses solutions proposées par le Jyotish, on peut dégager trois moyens principaux. Le premier est l’écoute et/ou la récitation de mantras planétaires, permettant de réharmoniser les faiblesses des champs énergétique, émotionnel, spirituel et physique reliées aux domaines régis par la planète.

Le second moyen correctif est le port de pierres précieuses ou semi-précieuses reliées aux énergies des corps célestes. Il existe tout un art de cette lithothérapie védique qui permet le réajustement d’une géométrie sacrée entre la pierre, la planète, et la personne.

Enfin, le troisième moyen consiste à effectuer un yagya pour la déité planétaire qui représente une difficulté dans notre existence. Yagya signifie « action parfaite ». C’est une cérémonie du feu issue de la tradition védique qui est détentrice d’un puissant pouvoir de transformation et de libération des énergies cristallisées découlant du karma.

 

Comment bien l’utiliser ?

L’idéal est que chacun puisse faire son propre thème et ainsi suivre sa propre évolution à travers la lecture des périodes planétaires jour après jour (voire heure après heure !). C’est la proposition du livre qui a été publié par les éditions Trédaniel.

Pour bien utiliser l’astrologie indienne, il faut se situer au maximum de ses possibilités en dehors du mental, de l’ego et des mouvements du corps émotionnel : l’interprétation devient alors naturelle et spontanée, grâce à la relation spirituelle et intime avec les neufs planètes.

 

Nous sommes en mai, quels sont les informations, les éclairages que vous pourriez nous communiquer pour cette période ?

Je ne suis pas un grand spécialiste de l’astrologie mondiale, étant plutôt dédié à l’astrologie individuelle, mais sur le plan collectif il est intéressant de savoir que Jupiter (appelé « Guru en sanskrit) était depuis de nombreux mois en transit dans le signe du Capricorne, conjoint à Saturne. Il y était extrêmement affaibli et pendant cette période, Jupiter n’a pas pu exprimer toutes ses qualités d’expansion de conscience, d’expansion dans la matière, de grâce, de joie et d’enthousiasme. Il devrait progressivement être de nouveau à même de les manifester.

 

Et si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?

La cause de la souffrance est l’identification à l’ego qui, lui, agit coupé de la Source en défendant ses propres intérêts et sa propre vision, partielle, de l’existence. Si j’avais une baguette magique, elle offrirait à tous les êtres humains la désidentification à l’ego qui leur permettrait de percevoir leur propre nature infinie.

 

 

 

Retrouvez les articles précédents :

https://valeriemotte.com/marie-selene-lastrologie-1-5/

https://valeriemotte.com/helena-dryburgh-lastrologie-2-5/

 

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram