MENU

           

 

Jade Devaux est médium. Elle exerce un peu partout à travers le monde depuis une trentaine dannées. Conférencière et enseignante en science ésotérique depuis plus de quinze ans, elle a créé le centre de formation et pôle thérapeutique « lœil de jade ». Son dernier livre « Comment bien pratiquer l’écriture automatique » est paru aux éditions Exergue.

https://www.editions-tredaniel.com/comment-bien-pratiquer-lecriture-automatique-p-9253.html

 

Pour découvrir son univers :

http://www.jadendmedium.fr

 

 

Les « Rencontres lumineuses » d’octobre sont consacrées à l’écriture automatique. Jade Devaux est mon invitée. Chaque lundi, vous découvrirez une partie de son interview. Je la remercie de sa confiance renouvelée et de ce partage.

 

 

 

Certaines personnes ont peur de rentrer un contact avec un défunt, que leur diriez-vous ?

Si la peur est trop grande, alors vous n’êtes sans doute pas prêts. En effet, il vaut mieux être sûr de vous parce que démarrer cette expérience avec un tel sentiment ne sera pas propice à un échange favorable. Vous attirerez à vous une énergie semblable, donc basse. Si votre peur est juste un doute, une hésitation, alors essayez ! Faites-le avec une personne expérimentée. Rappelez-vous que la source est faite de milliers d’âmes et d’esprits plus beaux et bienveillants les uns que les autres…Vos défunts sont parmi eux ! Alors que risquez-vous ? De recevoir des nouvelles, des conseils, de l’amour ? J’apprends à mes élèves à communiquer avec leur guide spirituel et ce, sur plusieurs niveaux, ainsi chaque fois qu’ils souhaitent parler à un défunt, celui-ci transmet et vérifie la communication. Il leur donne accès à l’échange ou leur explique lorsque ce n’est pas possible. C’est une véritable sécurité !

 

Y a-t-il des dangers à pratiquer l’écriture automatique ?

Oui bien sûr.  Les mondes d’en haut sont parsemés d’entités de toutes sortes. Notre état vibratoire attirera des énergies de la même intensité. Il ne faut donc pas écrire si vous êtes soucieux, fatigués, contrariés… Les entités basses sont manipulatrices et sournoises même si elles ne sont pas toutes néfastes et dangereuses mais elles pourraient être perturbantes. Le but est de les éviter absolument et donc de connaitre les techniques pour une bonne élévation. 

 

Faut-il se protéger avant une séance ? Si oui, de quelle façon ?

Oui c’est impératif. Les gens pensent que mettre une bougie, un chapelet, faire une prière est suffisant c’est faux. Nous sommes responsables de nos choix, de nos pensées et de nos actes. Alors oui la source se réjouira de la communication et nous aidera mais elle ne fera pas le travail à notre place et nous laissera vivre cette expérience. C’est un « apprentissage » et comme tout ce que nous vivons sur cette terre il nous faudra en assumer les conséquences. La meilleure façon de se protéger est notre capacité à revenir dans l’amour (pour attirer l’amour). La confiance, la joie, la paix, la foi, le bien-être, encore une fois sont vos meilleurs alliés pour réussir. Il faut aussi être capable de se remettre en question et ne pas rester sur nos certitudes. Beaucoup de gens viennent me voir me disant qu’ils écrivent depuis des années. Pourtant lorsqu’on relit les écrits, ils sont faits de jugements, de directives, d’illogisme. Parfois les écrits sont généreux et au fur et à mesure, des lignes se transforment. Les guides sont des accompagnants et ne vous donneront aucune obligation à quoi que ce soit. Ils vous laisseront maitre de vos décisions et respecteront votre libre arbitre en vous guidant simplement vers le chemin le plus favorable pour vous. D’autres participent à quatre cours et pensent être capables de maitriser seuls. Finalement ils me rappellent pour me dire que cet outil est une arnaque et ne fonctionne pas ou alors qu’ils se sentent mal depuis qu’ils ont commencé. C’est normal !

 

Comment se passe une séance ? 

Lors des séances la simplicité est de rigueur. Nous créons une ambiance bien loin des stéréotypes ésotériques que nous connaissons. Nous prenons des nouvelles les uns des autres et nous choisissons le sujet à travailler. Les élèves parlent avec leur guide une partie du cours pour faire le point sur leurs propres besoins, puis suivant leur expérience et leur niveau, ils passent avec des guides plus expérimentés. Nous travaillons alors sur des thèmes précis et comparons en fin de séance nos textes. Ils font en général plusieurs pages et se recoupent tous dans les conseils et informations. Les nouveaux élèves profitent de l’expérience des anciens et des enseignements donnés. Ils peuvent conclurent qu’il y a beaucoup de similitudes et de complémentarité. Ils apprennent doucement à travailler leur vibration, puis la technique et s’émerveillent toujours de leurs capacités de réussite.  D’abord un électrocardiogramme, puis des lettres, des mots, des pages… Chacun avance à son rythme mais le résultat est là ! 

 

Qui contacte-t-on réellement ? Ou sommes-nous directement contactés ?

En général nous contactons les entités susceptibles de s’adapter à notre champ vibratoire, donc à nos émotions du moment. Il nous faudra travailler en conscience pour monter sur des sphères plus hautes, plus subtiles. Notre guide est le plus actif pour ce genre de communication. Son rôle est de nous guider lors de cette incarnation alors il est toujours heureux de pouvoir nous assister. Il cherche chaque jour à entrer en communication avec nous pour faciliter notre cheminement et nous éviter trop d’ennuis. Malheureusement notre mental, notre ego lui font souvent obstacle. Alors l’écriture est pour lui une pratique qu’il valide et qui le rend heureux. Ensuite plus nous évoluons et plus nous aurons accès aux autres hiérarchies. Bien sûr, celles qui auront déjà été incarnées et donc qui connaissent le parcours humain. Les défunts, les saints, les maitres etc… 

J’entends encore des personnes dirent que nous ne devons pas déranger les défunts. N’oublions pas que le but du plan divin est qu’une âme est utile à une autre. Dans la source le partage est une nécessité. Alors toutes les âmes susceptibles de nous aider le font avec une grande joie.

 

Comment savoir que c’est une véritable communication avec l’au-delà plutôt qu’une interprétation du mental ?

Les mots qui s’inscrivent sur le papier ne sont pas réfléchis, analysés, ils sont indépendants de notre mental, et ne font pas partis de notre langage. Des conseils très contraires à ce que nous aimerions entendre. Je me suis souvent retrouvée à ouvrir un dictionnaire après des écrits parce que je ne comprenais pas le sens des conseils donnés. 

Parfois ils viennent à vous parler de choses auxquelles vous ne penseriez pas du tout et qui trouveront une réponse dans les jours suivants. Oui, le doute est là mais la sensation ne trompe pas. Le corps est envahi pas un sentiment de bien-être, de protection. Une présence chaleureuse aimante qui saisira le stylo, nous permettant de toucher du bout des doigts ce monde surnaturel si proche du notre. 

 

 

Découvrez la dernière partie lundi prochain…

 

 

 

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram