MENU

        

 

David Perroud est cofondateur de m1nd-set, un institut d’études de marché spécialisé dans l’étude du comportement des passagers aériens à l’échelle mondiale. Il se passionne depuis 20 ans pour des matières aussi diverses que la cosmologie, la physique quantique, les neurosciences, les EMI et la spiritualité. Déjà auteur des remarqués «Les Amants du Ciel se retrouvent toujours ici-bas» et «Voyage entre deux vies», il a l’art de nous régaler de ses connaissances scientifiques au travers de récits pétris d’humanité. Son livre «Les âmes du temps perdu» vient de paraître aux éditions Jouvence.

https://editions-jouvence.com/livre/les-ames-du-temps-perdu/

 

Pour découvrir son univers:

https://www.davidperroud.me/

 

David Perroud est mon invité des «Rencontres féeriques» de cette semaine. Chaque jour, découvrez une partie de son interview. Je le remercie de cet échange et de ce partage.

 

 

Que représente le karma pour vous ? 

L’accumulation d’expérience au niveau de la conscience (de l’âme). Par contre je ne crois pas que le Vie compte les points, bons ou mauvais. Je pense que tout est expérience et que nous apprenons de nos erreurs. J’ai lu beaucoup de témoignages d’EMI (Expériences de Mort Imminente) où il est question de revoir les actes principaux de sa vie avec une totale compréhension de leur impact sur les autres (comme si nous étions nous et eux à la fois), c’est un moment de vérité crue et mon intuition est qu’après cela on sait, nul besoin d’une « punition ».

 

Avez-vous déjà fait de l’hypnose régressive ?

Oui.

 

Est-ce que vous vous souvenez de l’une ou deux de vos vies passées ?

J’ai revécu une vie absolument banale est ennuyeuse, super séance ! :-))))

 

Croyez-vous à la vie après la vie ? Sous quelle forme ?

Oui et j’ai fait beaucoup de recherches sur le sujet.

Sous la forme décrite dans mes romans… je crois que notre conscience (notre âme) se détache de notre corps physique (mort) et retourne « chez elle » dans d’autres dimensions, non perceptibles par notre mental (donc difficilement accessible durant la vie physique pour la plupart d’entre nous). C’est un vaste sujet, difficile à traiter en quelques lignes, car j’ai lu des centaines de témoignages d’EMI, j’ai parlé avec des gens qui les ont vécues et j’essaye de synthétiser tout cela dans mon premier roman : Voyage entre deux vies. J’ai fait de même avec des personnes qui peuvent détacher leur conscience sans mourir (Sorties Hors du Corps : SHC). Elles nous apportent aussi de précieuses informations sur ces autres dimensions où la conscience (sans le corps physique) peut se rendre et c’est le thème de mon deuxième roman : Les Amants du Ciel se retrouvent toujours ici-bas.

 

Ressentez-vous les personnes décédées ? Si oui, vous les voyez, entendez… ?

Je n’ai pas cette faculté, non.

 

Les personnes que nous aimons restent dans notre cœur à jamais. L’amour est éternel. La réponse finalement n’est-elle pas de vibrer l’amour inconditionnel comme l’expérimentent Ariel et Arold ?

La réponse à beaucoup de maux est certainement dans l’amour inconditionnel oui, il semble d’ailleurs être omniprésent dans ses autres dimensions décrites par les gens qui ont vécu une EMI ou un SHC.

 

Si vous deviez définir l’amour ?

Je pense qu’il y’a plusieurs formes d’amour. Si mes souvenirs sont exacts, les Grecs anciens, dont Platon, utilisaient des termes différents pour désigner l’amour « attirance et sexuel ». L’amour qu’on peut avoir pour un être cher, comme son enfant ou encore l’amour universel, inconditionnel. J’aime assez cette définition multiple. Personnellement j’ai pu expérimenter et ressentir toutes ces formes et je les trouve très différentes.

 

Quelle chanson représente pour vous l’amour inconditionnel ? Pourquoi ?

Je vais citer à nouveau U2 « Love is All we have Left. » C’est une chanson de leur dernier album, après que le chanteur, Bono, a failli perdre la vie. Il ne veut pas en parler en public, mais je trouve que plusieurs chansons de cet album, dont les deux que j’ai citées, ressemblent aux témoignages d’EMI que j’ai lus, j’y sens la même profonde émotion, la rencontre avec l’Amour inconditionnel.

 

 

Retrouvez les articles précédents :

https://valeriemotte.com/david-perroud-ames-temps-perdu-1-5/

https://valeriemotte.com/david-perroud-les-ames-du-temps-perdu-2-5/

https://valeriemotte.com/david-perroud-ames-temps-perdu-3-5/

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram