MENU

Découvrez votre portrait astrologique, loin des clichés, pour mieux vous connaître. Levez les idées reçues sur l’astrologie et développez votre libre-arbitre !

 

https://eso.editions-jouvence.com

 

L.B. Satis a consacré ses études à l’histoire de l’art et l’archéologie. C’est cette même quête des origines qui l’a conduite à se former à l’astrologie. Aujourd’hui, elle demeure l’étudiante infatigable du langage des étoiles, qu’elle aime transmettre à travers ses consultations.

Dès sa plus tendre enfance, T.K. Yongdroup côtoie le bouddhisme tibétain. Sa soif de connaissance l’oriente très vite vers l’étude approfondie de la méditation et de l’astrologie : deux pratiques qui constituent, avec l’écriture, son quotidien depuis 30 ans.

 

 

Les « Rencontres lumineuses » de mai sont consacrées à l’astrologie. Chaque lundi, vous découvrirez un auteur ou/et un astrologue qui vous présentera son ouvrage ou sa passion pour cet art, cette discussion avec le ciel.

 

 

 

Bonjour, pourriez-vous nous présenter vos oracles ?

Notre éditrice les qualifie d’oracles comportementaux, et c’est assez juste, au sens où ils nous disent quoi faire, et où. La confiance et l’intuition augmentant avec l’usage, ils pourraient même nous dire quand. Nous les avons conçus dans l’espoir d’aider le lecteur à intégrer le zodiaque en lui-même, au point d’en faire un précieux allié au quotidien. Nous voulions lui offrir quelque chose qui ne le laisse pas sur sa faim. En même temps qu’il l’utilise, il s’approprie les symboles du zodiaque tout en découvrant son environnement sous un jour nouveau. C’est un outil pratique, concret, et, nous l’espérons précis, entre autre grâce à l’apport des maisons, c’est-à-dire des douze secteurs de vie qui composent un thème astral. Car trop souvent, les oracles décrivent une énergie, mais on ne sait pas dans quel domaine elle agit… Celui-ci propose au contraire de donner corps et direction à nos actions.

 

Qui êtes-vous ? 

Deux amoureux de la voûte céleste qui préfèrent s’éclipser derrière les astres. En terme de cursus, L.B Satis vient de l’histoire de l’art et de l’archéologie, quant à moi, cela fait une trentaine d’années que j’étudie les sagesses orientales.

Astrologiquement, j’aime beaucoup les vieux traités médiévaux. Même si je prête attention aux planètes transpersonnelles, j’accorde une importance – peut-être – démesurée a ce bon vieux Septenaire. Il a tant à nous apprendre. J’utilise beaucoup les transits et les progressions, et j’insiste sur le fait de pouvoir border le thème avec des événements qui ont déjà eu lieu. Concernant les orbes, jamais plus de 5 degrés.

L.B Satis est elle, plus dans le versant de l’astrologie humaniste. Si les événements sont ma priorité, elle s’intéresse de prime abord aux profils psychologiques.

 

Comment avez-vous découvert l’astrologie ? 

Pour L.B Satis, ce sont des petits médaillons à l’effigie de ses caractéristiques astrologiques offerts par les femmes de sa famille qui ont planté la graine. Moi, c’est ma mère qui avait parmi ses amies une astrologue… Elle m’offrît un poster du zodiaque extrêmement complet que je passais des heures, enfant, à contempler. Il y avait une rose au centre.

 

Qu’est-ce que ça vous a apporté dans votre vie ? 

Pour ma part, la compréhension que tout est rythme, cycles et énergie. Pendant les consultations, c’est un apport précieux pour replacer les événements dans un contexte plus large. Cela donne du sens, et donc du souffle pour persévérer.

Pour L.B Satis, c’est la découverte d’un paysage intérieur, dans toutes ses singularités et potentialités. Une clé majeure pour déchiffrer le monde et l’âme humaine.

 

Que représente pour vous l’astrologie ?

L.B Satis : une sagesse ancestrale dans laquelle je peux puiser. Cherchant toujours à remonter à la racine des choses, elle me permet d’accéder au noyau des personnes, des événements et des relations. C’est passionnant de découvrir qu’il n’y a pas cent types d’énergies différentes. Au fil des rencontres et des consultations, on reconnaît par exemple chez quelqu’un des accents mercuriens et/ou saturniens et lorsque la vie nous présente à nouveau tel ou tel profil, on se dit que l’on n’est pas complètement en terra incognita.

T.K Yongdroup : une horloge, et il n’y a rien de plus important pour moi que la ponctualité. Plus sérieusement, c’est un cadeau, une carte qui nous avertit des territoires que nous parcourons, et des règles qui s’y trouvent en vigueur. L’effort pour la déchiffrer est une piètre peine en rapport des avantages que nous pouvons en retirer.

 

À quoi sert-elle ?

Il nous est difficile de répondre à cette question, tellement de voies se sont développées. En premier lieu, elle sert celui qui s’en sert. D’où l’importance de bien choisir son astrologue, ses références ou ses ouvrages, lorsque l’on souhaite soi-même mettre la main à la pâte.

 

Comment bien l’utiliser ?    

L.B Satis : en ne cédant pas aux sirènes de la fatalité. Si nous en développons une compréhension fine qui écarte tout déterminisme, cela permettra au contraire d’augmenter notre marge de manœuvre. Idéalement, l’astrologie nous rend plus souple, plus adaptable. En participant à notre élévation de conscience, elle nous rend aussi plus libres car en réalité « Tout ce qui ne remonte pas à la conscience, revient sous forme de destin ».

T.K Yongdroup : Avec parcimonie, recul, et patience. Elle ne se dévoile qu’à ceux qui acceptent de prendre le temps d’écouter, d’observer, de recouper. Il faut être humble devant un thème, et ne pas oublier qu’à tout clairvoyant, toujours quelque chose échappe. S’il me semble aussi primordial d’avoir ces données à l’esprit, c’est que l’esprit de celui qui vient à nous est vulnérable pendant la consultation. Tel une éponge, il va absorber toutes les informations sans recul… Plus souvent qu’à notre tour, il sera bon de nous abstenir d’affirmer, et encore plus d’annoncer… Les fameuses prédictions toxiques. J’ai en tête l’exemple d’une astrologue qui avait annoncé d’un air détaché à sa jeune cliente qu’en fonction de la position de sa lune noire, elle n’aurait pas d’enfant dans cette vie. Mais comment peut-on se permettre une telle légèreté ?

 

Nous sommes en mai, quelles sont les informations, les éclairages que vous pourriez nous communiquer pour cette période ? 

Hé bien, ça c’est une bonne question ! Bon, par exemple, Jupiter entre temporairement en Poissons. Par la grâce des trigones cet événement influencera favorablement le triptyque des signes d’eau. Mais une fois cet évènement évoqué, que pouvons-nous en dire concrètement à l’échelle de la vie de chacun, tant que nous n’avons pas connaissance de l’emplacement de leurs Maisons ? Pour rebondir sur votre question, nous nous sommes prêtés au jeu de l’horoscope mois après mois, pour chaque signe, nous vous invitons donc à consulter la newsletter astro des éditions Jouvence pour le mois de mai. Elle est en quelque sorte le complément numérique gratuit de nos livres.

 

Et si vous aviez une baguette magique, à quoi vous servirait-elle ?

Malgré les apparences, il semblerait bien que le monde soit parfait tel qu’il est… étant donné que nous ne comprenons pas tout, on préfère se garder d’y ajouter ou retrancher quelque chose.

En conclusion, si nous avions une baguette magique, nous aimerions que ce soit une tradition, pas trop cuite, avec une mie fondante, sur laquelle nous pourrions étaler du beurre ainsi qu’une savoureuse confiture poire-vanille. Et là où ce serait magique, c’est qu’une fois la tartine terminée, elle se reconstituerait.

 

 

 

Retrouvez les articles précédents :

https://valeriemotte.com/marie-selene-lastrologie-1-5/

https://valeriemotte.com/helena-dryburgh-lastrologie-2-5/

https://valeriemotte.com/francois-leleu-lastrologie-indienne-3-5/

 

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram