MENU

Romuald Leterrier est chercheur indépendant en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien et des plantes de vision. Il a découvert le principe d’une mémoire du futur auprès d’un chamane shipibo et explore depuis plusieurs années le concept de la rétrocausalité sous ses différentes facettes. 

 

Pour découvrir son univers : http://www.romualdleterrier.com

 

Jocelin Morisson est journaliste scientifique indépendant, passionné depuis deux décennies par les états modifiés de conscience et les frontières de la science. Il est l’auteur et le co-auteur de onze ouvrages dont Se souvenir du futur, écrit avec Romuald Leterrier et paru aux éditions Guy Trédaniel tout comme leur dernier ouvrage Se souvenir de l’au-delà.

 

Pour découvrir son univers : http://www.jocelinmorisson.fr

 

 

 

   

https://www.editions-tredaniel.com/se-souvenir-de-lau-dela-p-8854.html

 

Les « Rencontres lumineuses » de novembre sont consacrées à l’au-delà et à la mort. Romuald Leterrier et Jocelin Morisson sont mes invités. Nous avons échangé par mail. Je les remercie de nous éclairer sur cet ailleurs hors du temps. Chaque lundi vous découvrirez une partie de leur interview.

 

 

Que retenez-vous de vos expériences personnelles avec l’au-delà ? Qu’est-ce que ça a changé dans votre vie ?

L’étude théorique, documentaire, est une chose, mais rien ne remplace l’expérience directe pour se forger des convictions solides. Nous donnons dans le livre plusieurs exemples de nos expériences personnelles. Avoir la conviction que nous sommes plus que des corps physiques, que l’existence se poursuit sous d’autre formes, dans d’autres états d’être, change le regard que l’on porte sur la vie et peut amener un apaisement et même une paix profonde face aux difficultés de l’existence.

 

Que pensez-vous de cette période que nous vivons. Etait-elle annoncée ?

Elle n’a pas été clairement annoncée, hormis peut-être par quelques médiums ou voyants, mais elle est pour nous le résultat d’une inconscience collective qui nous amène à vivre « contre-nature » dans tous les sens du terme. Les valeurs matérialistes qui régissent le monde actuel ne font que creuser les inégalités entre les humains et détruire le vivant. La crise actuelle nous oblige à repenser ces modèles. Nous avons attiré à nous ce futur par absence d’une conscience collective de ce que nous sommes vraiment.

 

Comment vivre ces changements énergétiques de la façon la plus douce et lumineuse qui soit ? Quels conseils pourriez-vous partager d’un point de vue chamanique, scientifique, personnel et spirituel ?

La clé est une forme de foi, qui signifie confiance, dans le fait que tout cela est plus grand que nous et qu’il faut agir tout en lâchant prise, ce qui peut ressembler encore à un paradoxe. Le lâcher-prise est une acceptation à se laisser traverser par la conscience primordiale. Ce n’est ni un pas en avant ni un pas en arrière mais un pas de côté, qui nous permet d’observer tout en étant acteur.

 

Et pour conclure, si je vous prêtais ma baguette de fée, à quoi vous servirait-elle ?

Justement à aider cette prise de conscience au niveau individuel et collectif en faisant comprendre au plus grand nombre que nous ne sommes pas ce que nous croyons être. Mais l’erreur est de vouloir que tout le monde pense comme soi-même. Nous nous contentons de donner des informations et d’inviter chacun à faire son propre cheminement.

 

 

 

Retrouvez les articles précédents :

http://valeriemotte.com/se-souvenir-de-lau-dela-1-4/

http://valeriemotte.com/se-souvenir-de-lau-dela-2-4/

http://valeriemotte.com/se-souvenir-de-lau-dela-3-4/

 

 

Inscription à la newsletter




Merci de compléter toutes les mentions obligatoires

Valérie Motté

"AVEC NOS PENSÉES NOUS CRÉONS LE MONDE" BOUDDHA

Copyright : Valérie Motté

RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram